La Sabca sous le choc

La douche est glaciale. Le plan de restructuration que la direction de la Sabca vient d’annoncer est, en effet, particulièrement rude. 321 emplois y seront supprimés, sur un total de 1 102 : 180 à Haren (Bruxelles) et 141 à Gosselies. Il ne faut pas aller loin pour trouver les raisons de cette sévère réorganisation : la Sabca (Société anonyme belge de construction aéronautique) subit de plein fouet le ralentissement général de l’activité dans le secteur de l’aviation civile ainsi que les revers du programme Ariane 5, auquel elle collabore activement. Le dépôt de bilan du constructeur germano-américain Fairchild Dornier, en janvier 2002, avec lequel la Sabca devait développer un nouveau jet régional, n’a rien arrangé. Environ 125 emplois y étaient liés. Le tout s’est payé cash : en 2002, la Sabca a enregistré une perte de 11 millions d’euros alors qu’elle avait clôturé l’exercice précédent sur un léger bénéfice.

Au lendemain de l’annonce de ce plan, qualifié d' » abominable  » par les syndicats, le personnel de Gosselies a observé un arrêt de travail d’une journée. Ouvriers, employés et cadres considèrent que l’activité normale de l’entreprise ne pourra plus être assurée avec un effectif réduit à ce point. En 1997, la Sabca occupait encore 1 500 personnes ! La direction exige en outre des efforts de la part des salariés qui conserveront leur travail, tant en termes de réduction de salaires que de restrictions sur les jours de congé. L.v.R.

LIVRE Recalé ! Le projet de loi sur le prix fixe du livre ne sera pas adopté par le Sénat sous cette législature, après qu’un blocage fut intervenu sur ce sujet en Commission de l’économie.

SIDéRURGIE La direction du groupe Arcelor investira bien 230 millions d’euros dans la construction d’une nouvelle aciérie à Charleroi, en amont du laminoir de Carlam. Quelque 430 emplois y seront créés. Ce choix stratégique, qui fera de Charleroi le pôle inox du groupe, coûtera 900 emplois dans 2 sites français d’Arcelor, condamnés à la fermeture d’ici à 2005.

INVESTISSEMENT Le groupe américano-britannique British Petroleum investit 300 millions d’euros dans la construction d’une nouvelle unité de production d’acide phtalique épuré sur son site de Geel. Une vingtaine d’emplois seront aussi créés.

ESSENCE Le Conseil de la concurrence français a infligé une amende totale de 27 millions d’euros à 4 sociétés pétrolières. TotalFinaElf, Shell, Esso et BP sont accusés d’entente illégale sur les prix des carburants pratiqués sur les autoroutes de l’Hexagone, en 1999 et 2000.

LABEL La Belgique dispose désormais d’un label social. Affiché sur les produits des entreprises qui le demandent, il garantira, après enquête, que ces produits sont élaborés dans le respect des conventions de l’Organisation internationale du travail (interdiction du travail des enfants et de l’esclavage, absence de discriminations et droit à des organisations et à des négociations collectives).

GUERRE Selon l’Organisation internationale du travail, l’impact de la guerre en Irak pourrait pousser entre 22 et 24 millions de personnes dans le monde vers le chômage, total ou partiel, principalement dans les secteurs du transport et du tourisme.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content