© getty images

La piscine

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Un pic de 50% en 2021 par rapport à 2020: l’an dernier, on a construit, en Belgique, 6 150 piscines individuelles extérieures. Soit deux fois plus qu’en 2019 et même près de trois fois plus qu’entre 2015 et 2018. Evidemment, la crise sanitaire et les mois confinés ont boosté la demande. Mais pas que: depuis quelques années déjà, se dessine, partout en Europe, une tendance à rester chez soi, à profiter de son jardin, au repli sur le foyer. Les prix ont pourtant augmenté – entre 10% et 15% ces trois dernières années -, pour un coût compris entre 50 000 et 70 000 euros. La hausse s’explique par la flambée des prix des matières premières et du transport. L’outil industriel n’a pas toujours bien suivi, entraînant des délais de livraison monstrueux. Une baisse de 15% de la demande est attendue en 2022. C’est qu’il a beaucoup plu en 2021 – on a donc moins rêvé à une pièce d’eau dans son jardin. Qui plus est, l’entretien d’une piscine s’élève désormais journellement à six euros. Un recul mais pas une chute. Le marché n’est pas saturé et, surtout, si la piscine était hier considérée comme un produit de luxe, aujourd’hui, elle est souvent adoptée par d’autres milieux.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content