© istock

La dissolution de la curcumine

Il se murmure de longue date que le curcuma, cette épice jaune vif très utilisée en cuisine asiatique, aurait un effet protecteur contre le cancer. Jusqu’ici, son utilisation était toutefois entravée par la mauvaise solubilité dans l’eau de son principe actif, la curcumine : une substance incapable de se dissoudre dans l’eau (et donc dans le sang) ne peut en effet pas atteindre la tumeur qu’elle est censée combattre. Ce problème semble aujourd’hui en passe d’être résolu… mais quant à savoir si la curcumine améliorera effectivement les chances de survie des patients cancéreux, il est encore trop tôt pour le dire.

Source : Proceedings of the National Academy of Sciences.

Août 2018. DOI : 10.1073/pnas. 1803800115

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content