La carapace du homard

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

A l’heure où la désinformation bat son plein et où nous pataugeons dans des mesures de restriction sans queue ni tête, il convient de se rappeler qu’une crise est une occasion de grandir. Le tableau n’est certes pas reluisant. La peur règne, le consumérisme nous a pourris, le virtuel a évincé le réel, le mot « progrès » n’a plus sa place dans le dictionnaire, la planète agonise et le spectre d’un effondrement se profile à l’horizon. Face à l’absence de volonté politique concernant les enjeux réels, c’est à nous qu’incombe la tâche de renverser la vapeur. Si la transition écologique nécessite une métamorphose des mentalités, elle pourrait néanmoins s’avérer salvatrice sur le plan humain. A nous de jouer. En nous informant. En éliminant le superflu. En conscientisant le fait que notre liste de courses est une arme puissante, susceptible de laminer les géants de l’agroalimentaire. C’est de l’information, la bonne, la vraie, que vient la volonté d’agir. C’est de l’action que vient le discernement. C’est du discernement que vient l’espoir. Un retour aux sources pourrait recréer du lien et redonner un sens à nos vies. […] Tel le homard qui, en grandissant, se dégage de sa carapace devenue trop étriquée, libérons notre esprit de la gangue toxique que nous a sournoisement imposée cette société de consommation ratée.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content