La biotechnologie sauve des vies !

La biotechnologie a rendu possibles de formidables progrès dans l’industrie pharmaceutique, faisant appel à des organismes vivants pour produire de nouvelles substances thérapeutiques en agissant sur le code génétique de plantes, d’animaux ou de bactéries. L’insuline, indispensable à tant de diabétiques, est ainsi fabriquée par des bactéries auxquelles a été intégré le code génétique de l’insuline humaine. Quelques centaines de ces médicaments biotechnologiques sont aujourd’hui disponibles pour les patients, dont bon nombre ciblent des maladies autrefois incurables. Notre pays est à la pointe mondiale dans ce domaine : on dénombrait déjà quelque 400 entreprises de biotechnologie en Belgique il y a un an et 10 à 15 nouvelles firmes sont créées chaque année, souvent des spin-offs d’instituts de recherche.

Un bon scientifique n’est pas forcément un bon manager et de nombreuses découvertes prometteuses restent donc sous-exploitées.

L’un des plus grands succès de la biotechnologie belge a été la découverte des anticorps très particuliers des chameaux, dromadaires et lamas. Ces molécules, qui revêtent une importance capitale dans le domaine de la médecine, sont en effet très volumineuses et difficiles à copier… mais des chercheurs de l’Institut flamand de biotechnologie (VIB) ont découvert chez ces animaux des versions beaucoup plus simples et dix fois plus petites que les nôtres (quelques nanomètres à peine). L’identification de ces  » Nanobodies  » a débouché sur la création de la première spin-off du VIB, Ablynx, au sein de laquelle des scientifiques sont parvenus à  » humaniser  » les anticorps animaux pour les rendre utilisables dans le développement de nouveaux médicaments.

Mais un bon scientifique n’est pas forcément un bon manager et de nombreuses découvertes prometteuses restent donc sous-exploitées. Bien des entreprises de biotechnologie belges sont actuellement dans une phase où elles ont besoin d’investisseurs pour pouvoir poursuivre les tests sur leur molécule, puis la lancer sur le marché dans le respect de la réglementation en vigueur. Grâce à la présence massive du secteur du médicament en Belgique, les connaissances nécessaires ne sont heureusement jamais bien loin… et c’est ainsi que les entreprises de biotechnologie disposant de développements prometteurs sont souvent rachetées par des firmes pharmaceutiques. Ablynx a par exemple été repris par le groupe français Sanofi, ce qui débouchera prochainement sur la commercialisation d’un nouveau médicament contre une maladie hématologique rare (voir plus loin notre dossier consacré aux médicaments orphelins).

RÉagissez sur marleen.finoulst@bodytalk.be

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content