L'effet Leidenfrost - l'eau lévite en grosses gouttes sur une plaque chaude - est à la base de cette découverte aussi insolite que majeure. © Cryonic07

Innovation: de la glace en lévitation pour lutter contre les incendies

Rosanne Mathot
Rosanne Mathot Journaliste

L’année 2022 a démarré avec une découverte scientifique majeure et insolite qui pourrait constituer un outil formidable dans la lutte contre les incendies ravageant la planète à la suite du réchauffement climatique: faire léviter des disques de glace au-dessus d’une surface ultrachaude.

Alors qu’on parvient à faire léviter de l’eau depuis 260 ans, personne n’y était parvenu avec la glace. En 2016, le physicien Stéphane Dorbolo (ULiège) avait fait un grand pas en avant en publiant un article dans la revue Physics of Fluids, dans lequel il expliquait avoir fait léviter un disque de glace sur un coussinet de vapeur en se basant sur la deuxième phase (vapeur) de l’effet Leidenfrost.

Quiconque a déjà versé de l’eau sur une plaque à au moins 150°C a été témoin dudit effet: les gouttes d’eau ne s’évaporent pas – la plaque ayant une température supérieure au point d’ébullition de l’eau – mais se rassemblent pour former une lentille qui dansera en spirale au-dessus de la plaque chauffante.

A 550u0026#xB0;C, l’eau du0026#xE9;versu0026#xE9;e s’u0026#xE9;vapore instantanu0026#xE9;ment. La glace, non!

Jusqu’à présent, on ne connaissait que deux phases à cet impressionnant effet Leidenfrost, connu depuis 1756: la phase liquide et la phase vapeur. En lui ajoutant la phase solide, les scientifiques de l’université de Virginie ouvrent la voie à des applications concrètes, dans la manipulation du transfert de la chaleur, comme la climatisation des immeubles ou encore la réfrigération des systèmes informatiques.

Mais le travail des chercheurs de Virginia Tech pourrait surtout grandement aider dans la lutte contre les incendies. En effet, en découvrant que pour s’assurer un effet Leidenfrost, il faut que la glace soit posée sur une surface atteignant la température de 550°C, les physiciens ont déduit que l’usage de disques de glace à la place de l’eau serait d’une efficacité redoutable pour venir à bout d’un incendie. En effet, 550°C est la température qu’ atteignent aisément les grands feux de forêt. A cette température, l’eau déversée s’ évapore instantanément. La glace, non. De fait, l’énergie nécessaire pour faire fondre cette dernière est considérablement plus importante, ce qui permettrait d’être mieux et plus longtemps armé contre le feu…

Partner Content