© National

Iconoclasme

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Hannelore Goeman, cheffe du groupe parlementaire Vooruit, se rend coupable de «comportement inapproprié». Au nom de son parti, elle a demandé que toutes les œuvres de Jan Fabre (NDLR: chorégraphe et plasticien flamand condamné à dix-huit mois de prison avec sursis pour harcèlement sexuel au travail et attentat à la pudeur) soient retirées du parlement flamand (NDLR: proposition rejetée, mais une explication sera ajoutée). Elle oublie ainsi de distinguer l’artiste et l’individu. Plus d’un a eu un parcours de vie discutable mais accompli un travail «criminellement» bon: de Paul Gauguin à Lewis Carroll, l’auteur d’Alice au pays des merveilles en passant par Michael Jackson. Exclure un art du fait de son concepteur est «un comportement inapproprié» qui blesse notre vie culturelle. […]

Vooruit argue de la fonction d’exemple que doit avoir le parlement. Hannelore Goeman y voit même le salut pour nos enfants dans ce tweet: «Quel étrange signal serait-ce envers nos écoliers qui visitent le parlement.» En matière de signal, que la moitié des politiques soit continuellement occupée sur son téléphone lors d’un débat parlementaire me paraît plus problématique à l’adresse de jeunes visiteurs. Mais quand bien même: il est justement important sur le plan symbolique que le parlement ne se montre pas iconoclaste. Ce serait vite emprunter une pente glissante qui, ailleurs, conduit à «annuler» la culture. Donnons plutôt ce signal aux jeunes: que notre appréciation pour l’art soit indépendante de la personne de l’artiste. […]

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content