Eux, c’est nous

La réédition bienvenue de  » Comprendre la civilisation

arabo-musulmane  » permet un voyage de l’intérieur

dans les mentalités, une culture, des racines

(1) Comprendre la culture arabo-musulmane, par Xavière Remacle, Editions Vista.

Xavière Remacle a mis sa formation de philosophe et d’islamologue, ses voyages et sa sensibilité au service d’une cause peu banale : par le truchement du Centre bruxellois d’action interculturelle, enseigner aux jeunes étrangers ou d’origine étrangère la part musulmane de leur identité. Ces cours étaient tellement passionnants qu’ils furent couchés sur papier et publiés en 1997. Dans le flot d’ouvrages orientalisants suscités par l’actualité, la réédition de Comprendre la culture arabomusulmane (1) garde tout son intérêt en raison de son caractère pédagogique et de son approche directe, non stigmatisante, des  » n£uds  » qui caractérisent le fait d’être musulman en terre d’immigration. Comment se comprendre quand des notions aussi implicites que le temps ou l’espace ne sont pas chargées des mêmes valeurs ? Le temps, obsession occidentale, est le meilleur allié du progrès dans le christianisme et la philosophie des Lumières. La culture musulmane, au contraire, l’envisage avec méfiance. Le temps, qui amène le doute, les divisions et les innovations, est l’instrument du Malin. Sous son empire, le monde se dégrade inexorablement. Seul remède à cette entropie infernale, le  » temps sacré  » (prière, pèlerinage) permet de  » remonter  » le temps profane. Si progrès il doit y avoir, il sera dû à l’intervention d’un Messie, qui ramènera brutalement l’humanité à sa source. Autre source de malentendu : les concepts de  » halal  » et le  » haram « , trop souvent pris dans leur sens étroit de  » pur  » et d' » impur « , de  » bon  » et de  » mauvais « . Ils renvoient plutôt à une géographie sacrée, commune à de nombreuses civilisations, dont le respect incombe à l’homme sous peine de perturber l’ordre du cosmos, de libérer des forces maléfiques. Jusqu’à la Renaissance, les relations entre l’Islam et l’Occident, formés aux mêmes racines grecques et bibliques, ont été incessantes, souvent belliqueuses, mais toujours baignées d’admiration mutuelle. C’est à la réconciliation avec ce passé, sans ressentiment ni instinct de domination, qu’appelle Xavière Remacle.

Dorothée Klein

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content