En toute simplicité

Une maison tout en longueur a vu le jour sur ce terrain difficile, très pentu et à l’orientation peu favorable. Mais avec un projet précis en tête, les maîtres d’ouvrage sont arrivés à leurs fins.

Pentu et mal orienté, le site avait de quoi rebuter plus d’un candidat bâtisseur. Mais il a séduit un couple de Namurois qui souhaitait quitter la ville tout en restant à proximité des grands axes routiers.  » On profite d’une vue magnifique car il n’y a pas de vis-à-vis, s’exclame la propriétaire. C’est un endroit magique. Et si le terrain est grand, la partie de jardin qu’on entretient n’est pas énorme : le dénivelé est laissé à l’état sauvage.  » L’architecte Olivier Dullier et les maîtres d’ouvrage ont rapidement été en phase, d’autant que les futurs occupants avaient une idée précise de ce qu’ils voulaient :  » Une maison moderne, simple, avec un nombre de matériaux limité pour dégager une véritable harmonie.  »

Le bâtiment s’implante perpendiculairement à la rue, dans le sens des courbes de niveau. Pour favoriser son intégration au site, l’architecte l’a incrusté dans la pente. Sa hauteur est donc limitée, tout en permettant aux espaces de vie de se développer de plain-pied avec le jardin, côté nord. Au niveau des matériaux, le rez-de-chaussée en béton architectonique favorise l’ancrage au sol et accentue l’effet de longueur. L’étage, qui se projette en porte-à-faux vers la rue, est bardé de cèdre non traité, s’intégrant parfaitement au cadre rural. L’aspect léger du bois contraste avec le socle en béton, beaucoup plus lourd.

Le volume en saillie permet d’abriter les voitures et de couvrir l’entrée naturellement. A l’intérieur, le plan est classique. Les espaces de vie se situent au niveau du jardin, les zones de nuit à l’étage supérieur. Face à l’orientation peu favorable du terrain, il fallait trouver un juste équilibre entre les ouvertures permettant de laisser passer la lumière naturelle et les percements vers la vue, au nord. La circulation s’organise ainsi au sud et est généreusement vitrée sur les deux niveaux, protégée des regards par une haie de sapins.

Le bâtiment se développant tout en longueur, l’architecte a misé sur les perspectives. Depuis l’entrée, le regard est dirigé vers la façade opposée où une haute baie offre une vue sur la piscine et les bois, à travers l’escalier à claire-voie. Si le rez-de-chaussée est dégagé, il n’était pas pour autant question de l’organiser comme un loft. Le salon est légèrement isolé de la cuisine et de la salle à manger par un mur étroit, qui lui confère une certaine intimité tout en permettant aux occupants de rester connectés.

Réalisation : A2Architectes, architecte Olivier Dullier. Tél. : 0478 43 15 10. www.a2architectes.be

Découvrez l’intégralité du texte et des plans de ce reportage dans le magazine Je vais construire/Tu bâtis je rénove, en vente chez votre libraire.

www.jevaisconstruire.be

Anne-Catherine De Bast

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content