En bref

Mozart à tous les étages. Elle commence dès janvier avec plusieurs soirées exceptionnelles au palais des Beaux-Arts de Bruxelles

La Maison Mozart de Vienne (photo) rouvrira ses portes, après d’importants travaux d’extension, le 27 janvier prochain, jour anniversaire de la naissance du maestro. Le musée se déploie désormais sur trois étages au lieu d’un. La visite commence par le troisième niveau,  » Mozart et Vienne « . Le deuxième est consacré aux compositions écrites dans la capitale autrichienne : Les Noces de Figaro, Cosi fan tutte, La Flûte enchantée, etc. Enfin, au premier, les visiteurs accèdent à l’appartement proprement dit, où Mozart vécut pendant plus de deux ans. Les premiers grands concerts de l’année Mozart

Les concertos pour piano : par Jos van Immerseel et son Anima Eterna (les 19 et 21 janvier) ; par Piotr Anderszewski et le Scottish Chamber Orchestra (le 24 janvier) ; par Christian Zacharias et l’Orchestre de chambre de Lausanne (le 28 janvier).

La musique sacrée : la Grande Messe et le Requiem, par le Monteverdi Choir, dirigé par John Eliot Gardiner (le 26 janvier).

Les trois ultimes symphonies : par le Monteverdi Choir, dirigé par John Eliot Gardiner (le 27 janvier).

Renseignements : 02 507 84 44 ; www.bozar.be  » Parmi tous les grands compositeurs que j’ai entendus, Mozart fut

la grande consolation de ma vie  » Philippe Starck, dans Classica-Répertoire.Bob Wilson à Salzbourg

C’est l’artiste américain Bob Wilson qui a été choisi par la Fondation Mozarteum pour imaginer la nouvelle mise en scène de la maison natale de Mozart, à Salzbourg. A base de sons et de jeux de lumière, son installation, inaugurée au début du mois de décembre, revisite la muséographie des lieux, jusqu’ici très classique.

Histoire d’ADN

Les restes des squelettes de la grand-mère et de la nièce de Wolfgang ont été exhumés d’un cimetière de Salzbourg pour en prélever des fragments d’ADN. Ceux-ci vont être comparés avec le matériel génétique du crâne conservé par le Mozarteum, supposé être celui du compositeur.

Aussi vrai que le vrai

Le dernier portrait de Mozart (photo) acquis par la Fondation Mozarteum, en août 2005, compte également parmi les rares à lui ressembler vraiment. Exécutée à la pointe d’argent par Doris Stock et remarquablement conservée, cette ravissante miniature de 76 x 62 mm, réalisée deux ans avant sa mort très fidèlement à sa physionomie, sera montrée au public à Salzbourg tout au long de l’année 2006.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content