En Belgique

Jusqu’au 11 juillet. Tél. : +33 3 23 58 8 25 ; 060 21 44 44. www.chateaudechimay.com

Les 15, 19, 20, 25, 26 et 27 juin. Tél. : 065 72 85 94 ; 067 55 65 59.

www.ete.musical.horrues.com

Adresse : 20, rue de l’Armée Grouchy, à 5000 Namur . www.festivaldewallonie.be

Jusqu’au 18 septembre. Tél. /fax : 02 767 29 30.

Midis-Minimes : du 1er juillet au 31 août, chaque jour à 12 h 15. Tél. : 02 512 30 79.

www.midis-minimes.be

l Zomer van Sint-Pieter : 016 23 84 27. www.zomer-van-sint-pieter.be

Du 2 au 11 juillet. Tél. : 071 59 10 01. www.j-m-a.be

Au château d’Enghien, du 17 au 30 août. Tél. : 0479 300 400 . www.musicalenghien.com

A Genval, Waterloo et Bruxelles. Tél. : 02 652 01 01 ; 0495 200 595 ; 0495 223 229 .

info@musicamundi.org www.musicamundi.org

Tél. /Fax : 067 44 47 96 ou 067 48 55 11. musiquefollie@hotmail.com

Du 17 juillet au 18 septembre. Tél. : 082 22 59 24. info@etemosan.be

Du 15 au 18 juillet. Tél. : 02 772 34 26 ; fax : 02 772 83 45. patriciaraes@tiscalinet.be

Du 27 juin au 17 juillet. Tél. : 081 226 026.

billetterie@theatredenamur.be

www.philharmonique.be

Du 10 juillet au 1er août. Tél. : 061 61 39 99. juillet.musical@province.luxembourg.be

Du 1er au 14 août. Tél. : 080 86 27 34. festival.stavelot@skynet.be. A découvrir à partir de septembre : Le Brabant wallon ( » Rebondissements « ), le Hainaut ( » Rythmes et danses en Hainaut « ) et Liège ( » Les Plaisirs de Terpsichore « ) ; www.festivaldewallonie.com

Du 7 au 22 septembre. Tél. : 02 507 82 00. www.klarafestival.be

Chimay & Saint-Michel en Thiérache

Théâtre du château de Chimay, abbaye de Saint-Michel en Thiérache : à 25 kilomètres et un pays de distance, deux foyers de musique se répondent… Ouvert le 6 juin, le festival de Chimay bat déjà son plein, rejoint à partir de ce dimanche 13 juin par son frère français. D’un côté comme de l’autre, l’accent est mis sur la musique baroque, défendue par les nouveaux espoirs comme par les stars internationales, toujours prêts, avant ou après les concerts, à rencontrer le public dans les meilleures conditions. Avec, parmi les invités, Rinaldo Alessandrini, José Lemos (lauréat du concours de Chimay), le Trio Amaryllis, le King’s Consort, Michael Chance, Philippe Jarrousky ou encore Jordi Savall !

Horrues

Même si le piano se taille la part du lion cette année à Horrues, c’est aux cordes que reviendront les concerts d’ouverture et de clôture : avec, ce 15 juin, le violoniste Kirill Troussov et l’Orchestre philharmonique de Liège placé sous la direction de Louis Langrée, le fidèle des fidèles ; et avec, le 27 juin, le Brussels String Quartet, en charge notamment d’une création de François Fayt. Entre-temps, la place aura été laissée à trois magnifiques pianistes de la jeune génération : Alexander Ghindin, Eliane Reyes et Cédric Tiberghien, ce dernier dans deux récitals consacrés aux sonates de Beethoven.

Wallonie – Bruxelles (Festival de Wallonie)

Chaque année, le thème change : cette fois ce sera  » Rythmes et Danses « . Ouverture à d’autres musiques, au jazz, au rock, aux musiques dites  » du monde « , aux percussions, avec, en guest star, le protéiforme Steve Houben. Outre les programmations spécifiques des différentes branches du Festival, le public pourra suivre, par monts et par vaux (Bruxelles compris) une passionnante transversale thématique, où la culture et l’imaginaire de Steve Houben feront merveille : récital polymorphe plus un événement autour du folklore wallon (le 17 juillet, à Namur), super soirée jazz avec le Belgian Stars Jazz Quintet (le 21 juillet, à Libramont), classiques populaires orchestrés par les classiques savants, avec le quatuor à cordes Thaïs et un ensemble de vents (le 12 août, à Jodoigne), musique médiévale réactualisée, avec l’ensemble Millenarium, (le 12 septembre, à Liège), ch£urs et saxos en masse et en plein air, dans des musiques sur mesure (le 26 septembre, à Tournai), et confrontation inattendue de Haydn et de Gershwin, toujours avec Steve Houben, rejoint par les musiciennes du Thaïs et le puissant Boyan Vodenitcharov (le 21 octobre, au Palais royal, diffusion en direct sur La Deux).

Festival musical Monteverdi

Après la phase italienne û tenue encore jusqu’au 30 juin, à Ravello û, le festival Monteverdi reprend ses quartiers en Belgique dès juillet, dans différents lieux d’exception : à Corroy-le-Château, le 7 juillet ; avec les Solistes de Salzbourg, au château de Graty (Silly), le 30 juillet ; avec Marc Grauwels et Yves Storms, au château de Leers-et-Fosteau, le 14 août ; avec le trio baroque Affetti, au château de Rixensart, le 29 août ; et au château de Louvignies, le 18 septembre, avec le pianiste Roberto Cominati.

Midis-Minimes & Leuven

Dix-huit ans que ça marche et on ne s’en lasse pas : du 1er juillet au 31 août, chaque jour de la semaine, à 12 h 15, un concert de 40 minutes environ se tient en l’église des Minimes de Bruxelles (lundi, mardi, mercredi) ou au Conservatoire (jeudi, vendredi), question de réserver à chaque répertoire un cadre acoustique favorable. En tout, 43 concerts, partiellement dédoublés à Leuven, dont le  » Zomer van Sint-Pieter  » connaît cette année sa troisième saison. Les jours de la semaine ont chacun leur thème propre : Est-Ouest/Nord-Sud le lundi, avec le tango de Soledad en ouverture ; musique ancienne et médiévale le mardi, avec des ensembles comme Diabolus in Musica, Galata, La Reverdi ; musique du xviiie siècle le mercredi, avec, notamment, l’Assemblée des Honnestes Curieux et le Quatuor Thaïs ; musique des xixe et xxe siècles le jeudi ; récitals le vendredi, où l’on s’en donnera à c£ur joie, avec Shadi Torbey, Céline Scheen, Stephan Van Dyck, Laurence Misonne, Denis Sung-Hô… Enfin, renouant avec une tradition des débuts, La Maîtrise des Pays de Loire, (chorale d’enfants) donne rendez-vous aux petits et grands ! Avec, encore, en thèmes transversaux, la danse, la musique du Nouveau Monde et, sous le titre  » Vocalum « , un cycle de musique vocale… pour hommes.

Juillet musical d’Aulne

Pour sa 12e saison, le festival maintient la formule :£uvres contrastées et artistes attachants, réunis autour d’une même passion de la découverte. Ce sera pourtant avec un panel de valeurs consacrées û Beethoven, Chopin et le pianiste Bruno Leonardo Gelber û que s’ouvrira le festival… L’aventure viendra plus tard, mais toujours en pointillé, avec la joyeuse bande de Roby Lakatos, avec deux lauréats du Reine Elisabeth 2004, avec le retour attendu du duo Liviu Prunaru et Luc Devos, avec les Belgian Chamber Artists, avec une journée réservée aux lauréats du concours Axion Classics, et avec l’orchestre Nuove Musiche et Dominique Cornil, placés sous la direction d’Eric Lederhandler. En tout, sept concerts, plus la traditionnelle Messe des artistes confiée à la chorale Atout Ch£ur.

Rencontres musicales d’Enghien

Association heureuse de master classes û violon, violoncelle, piano, chant et musique de chambre û et de concerts, ouverts les unes et les autres au public, les Rencontres musicales d’Enghien offrent aux jeunes musiciens des conditions de travail exceptionnelles, et au mélomane une occasion rêvée de se glisser dans le saint des saints. Corps professoral d’exception avec la mezzo Mitsuko Shirai et le pianiste Harmut Höll, les violonistes Tibor Varga et Marco Rizzi, le pianiste Jean Fassina, les violoncellistes François Guye et Jeroen Reuling. Lesquels se produiront en concert durant le stage, rejoints par le Quatuor Prazak, et relayés, en fin de parcours, par les stagiaires eux-mêmes ! Le mardi 24 août, de 10 à 16 heures, le domaine et ses trésors seront entièrement ouverts aux enfants.

Musica Mundi

Ici, le festival fait partie intégrante d’un stage destiné à de très jeunes (et très grands) talents, voué prioritairement à la musique de chambre mais ouvert, à partir de cette année, à la musique  » ancienne  » puisque, entre Maxim Vengerov, le Kuss String Quartet et le clarinettiste Sharon Kam, on y retrouve les King’s Singers (a capella) et le pape du pianoforte, Paul Badura-Skoda ! Les master classes, données par un corps professoral de très haut niveau, et les concerts û où interviennent les Musica Mundi’s Young Talents û, sont répartis entre deux châteaux de campagne (château du Lac et château de La Hulpe) et deux  » palais  » en ville (Concert noble et Flagey), le tout sous la houlette de Hagit et Leonid Kerbel.

Eté musical au château de la Follie

Pour sa 11e édition, le festival d’Ecaussinnes accueille, du 5 juillet au 3 août, des artistes de premier plan originaires du monde entier, selon la formule éprouvée : concerts le samedi à 20 heures et le dimanche à 17 h 30, chaque fois suivi d’un buffet champêtre. Musique  » classique  » (xviiie) avec l’Orchestre de chambre de Novossibirsk et trois solistes belges de niveau international û David Cohen, Sophie Hallynck et Aldo Baerten û, musique Renaissante avec The Orlando Consort, récitals au sommet, l’un avec la soprano Sophie Karthäuser, l’autre avec le pianiste Mikhaïl Petukhov, chefs-d’£uvre du quatuor avec le Quatuor Auer, et, in fine,  » Week-End à Ecaussinnes  » sous le signe du voyage… Du 17 juillet au 8 août.

Festival de l’été mosan

Construit selon les logiques conjuguées des lieux, des artistes et des thèmes de saison û cette année, la présidence des Pays-Bas et les commémorations de Johann Strauss, Dvorak, Janacek et George Sand û, le festival propose une série de vingt concerts (chiffre immuable), débutant le samedi 17 juillet à Maredsous (ouverture quasi aussi immuable), avec le ch£ur Lege Artis de Saint-Pétersbourg (ch£urs mixtes orthodoxes), et prenant fin le 18 septembre avec l’Orchestre royal de chambre de Wallonie, dirigé par Jean-François Chamberlan. Entre les deux, il y aura de tout et pas qu’un peu : musique de la Renaissance avec les meilleurs ensembles hollandais, jazz avec Steve Houben, Charles Loos et Maurane,  » Follia lyrica  » en 3 actes, avec une théorie de belles voix pour Le Roman de Venise, imaginé par François-René Duchâble et Alain Carré, récitals de clavecin avec Tini et Ton Koopman… Autant de fêtes musicales qui entraîneront le public dans les moindres recoins de la  » belle province « , églises, cours de châteaux, sites et jardins, et… refuge en cas de pluie.

L’Orangerie du château de Seneffe

Rassemblés par (et autour de) Véronique Bogaerts, cette 9e édition invite de jeunes interprètes de talent à  » musiquer  » avec leurs aînés : Lorenzo Gatto, Elysabeth Wybou, et un groupe de jeunes harpistes auront ainsi l’occasion de se produire au sein d’ensembles chevronnés, comprenant les s£urs Hallynck, Jean-Claude Vanden Eynden, Alain Carré et Véronique Bogaerts elle-même. Trois jours de musique intense et partagée, pour le plus grand plaisir de tous.

Namur (Festival de Wallonie)

Sous le sous-titre  » Le Ballet des Muses « , Namur allie musique ancienne, danse et poésie, depuis la période médiévale jusqu’aux portes du classicisme. Douze concerts bien rythmés plus un spectacle bal, où se succéderont Les Agrémens, placé sous la direction de Guy Van Waas, L’Arpeggiata, Concerto Soave, Jordi Savall, Tre Fontana… Le tout, au théâtre royal de Namur.

Saint-Hubert (Festival de Wallonie)

Le sous-titre est ici  » Eurythmie  » : harmonie dans la composition, heureux équilibre des proportions… Une série mêlant les grands effectifs, la musique de chambre et les audaces  » alla  » Houben, ouverte par un grand concert symphonique dédié à Beethoven (étonnamment rare au festival, paraît-il), avec l’Orchestre philharmonique de Liège placé sous la direction de Jean-Pierre Haeck, et le pianiste Vitaly Samoshko (Reine Elisabeth 1999).

Stavelot (Festival de Wallonie)

Toute musique est danse « , rappelle le festival Stavelot, de la valse au tango, du menuet à la sarabande, de la marche au fandango ; tous les grands compositeurs û Mozart, Boccherini, Beethoven, Schubert, Brahms, Strauss, Debussy, Ravel (pour parler de ceux qui figurent dans la programmation) û ont illustré cette évidence, y compris les deux musiciens tchèques fêtés cette année, Antonín Dvorak et Leos Janacek.

Bruxelles (Festival de Flandre)

Thème du KlaraFestival van Vlaanderen en het Paleis(nouveau concept) :  » La Folia. Autour de la musique et de la folie « … Quinze jours de haute densité créatrice, avec plus de deux cents concerts et manifestations tenues au palais des Beaux-Arts de Bruxelles et au Beursschouwburg, entièrement relayés par radio Klara. Les plus grands orchestres et solistes internationaux (citons, par exemple, Angela Gheorghiu), les spécialistes les plus inspirés des mouvances authentiques, un festival de musique et de danse de l’Inde du Sud, l’ouverture au rock avec, notamment, les musiques de Pink Floyd !

Pour la circonstance, le Hall Horta du palais des Beaux-Arts sera  » réacoustiqué « , question de pouvoir y programmer une série de concerts de midi.

Martine D.-Mergeay

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content