Elio Di Rupo  » Pas de problème, au PS ! « 

Le président du PS en a marre de l’  » antisocialisme primaire « . Di Rupo s’étonne qu’on tartine des pages sur les déviances du PS. Pas sur celles des autres.  » Allez voir ailleurs ! « 

Sale temps pour le PS. L’affaire  » Laloux  » – la nomination de ce secrétaire d’Etat qui a déjà démissionné – a provoqué moqueries et critiques internes. Vous vous sentez affaibli ?

Pas du tout. Avec cette  » affaire  » comme vous dites, on a dépassé le stade du raisonnable. Cela fait trois ans que cela dure. Le PS, toujours le PS : il n’y a qu’à nous qu’on cherche des poux ! Il règne un antisocialisme primaire. Nous n’avons pas que des défauts. J’aimerais qu’on soit équitable. Qu’on s’intéresse avec autant de ferveur aux défauts des autres.

Les autres, c’est qui ?

A Dinant, le bourgmestre a été doublement inculpé ( NDLR : Richard Fournaux, MR). Il y a des soucis à Beloeil ( NDLR : Alain Carion, MR). Voyez à Namur, avec cet échevin Ecolo qui aurait utilisé sa carte d’essence pour des déplacements privés. Donne-t-on à ces situations la même  » attention  » qu’au PS. On finit par faire croire aux gens qu’il y a un parti insupportable, le PS. Tandis qu’ailleurs, il ne s’agirait que de petits incidents de parcours. Anne-Marie Lizin a eu une attitude incompréhensible. Je le lui ai dit. Mais pour moi, elle a été blanchie dans l’affaire des tracts. Il faudrait restaurer son honneur. Une équipe de la RTBF l’a suivie pendant six ans. J’espère qu’il y aura dix émissions de ce type sur des mandataires d’autres partis.

Vous criez au complot ? La presse s’acharne ?

Non, je ne dis pas ça. Il y a un climat général anti-PS. C’est dans l’air du temps. Nous parlons des choses essentielles – des revenus et du coût de la vie – et nous sommes freinés par tel ou tel dossier qui ne le mérite pas.

Mais les critiques concernent certaines baronnies socialistes où les leçons des affaires n’ont pas été tirées. Il ne s’agit pas vraiment de votre action dans les différents gouvernements…

Vous trouvez, vous ? Que l’on s’acharne sur certains, je n’ai pas de difficultés avec ça. La justice doit faire son travail ( il ne donne pas de noms). Mais, pour tous les autres, il faut respecter la présomption d’innocence. A Liège, Mons ou dans d’autres villes, nos résultats sont bons. Nous ne sommes pas globalement plus médiocres ou moins généreux que les autres.

Des critiques proviennent du c£ur même du PS. Philippe Moureaux, votre vice-président, estime que vous avez manqué de fermeté envers les affairistes ou les bourgmestres autoritaires…

Philippe Moureaux est un des 82 000 militants du PS. Son attitude a été condamnée par la quasi-totalité des membres du parti. La page est tournée. Cette affaire est classée. Sur les raisons de l’échec électoral de 2007, tout a été dit au sein du parti. Et Philippe Moureaux est l’un de ceux qui a eu le plus souvent la parole.

Vous n’avez pas manqué de fermeté, alors ?

Ceux qui devaient être sanctionnés l’ont été lourdement.

Qui ?

Claude Despiegeleer et Lucien Cariat ( NDLR : des ex-échevins carolos exclus du PS).

Vous venez d’annoncer votre souhait de rempiler à la tête du PS à la fin de votre mandat, en 2011. C’est pour montrer à Moureaux que c’est vous le chef ?

La question ne se pose même pas. Rien ni personne ne me bousculera.

Pourtant, votre mauvaise passe se prolonge…

Ai-je l’air de traverser une mauvaise passe ? C’est votre cerveau qui le dit ! Je n’ai aucune difficulté. Il n’y a pas de difficultés internes, au PS. Le bureau du parti vote le plus souvent à l’unanimité.

Vous serez donc candidat, même si le PS perd les élections de 2009 ?

Oui. La responsabilité d’un succès comme d’un échec est toujours largement partagée. J’avais amené le PS à des sommets rarement connus. Je veux poursuivre le travail d’une vie, après des moments plus difficiles. Mieux expliquer nos propositions. Rappeler que nous sommes le parti qui a stabilisé le pays durant vingt ans, par exemple.

Entretien : Pierre Havaux et Philippe Engels

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content