© National

Dieu est un gynéco

Le Vif
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Dieu est un médecin de fertilité. A Torhout (NDLR: en Flandre-Occidentale), un gynécologue aurait inséminé au minimum quatre femmes avec son propre sperme. Des enfants de donneurs soupçonnent au moins deux autres médecins d’être concernés dans notre pays. L’Ordre des médecins fait sèchement savoir dans ce débat que cela «ne relève pas de sa compétence déontologique». Un homme s’interroge: que fait-il donc encore?

Il n’est pas surprenant qu’une telle affaire émerge aussi en Flandre. Aux Etats-Unis, plus de cinquante enquêtes sont en cours à propos de ce genre de pratiques. Aux Pays-Bas, il est apparu qu’au moins cinq médecins ont utilisé leur propre sperme pour concevoir des enfants. Le cas le plus retentissant est celui de Jan Karbaat, un médecin et père biologique d’au moins 81 enfants […]

Le gynécologue flandrien (NDLR: aujourd’hui retraité) déclare à notre journaliste: «Je n’ai fait qu’aider des gens.» Même si ces médecins le voient ainsi, l’association des enfants de donneurs suppute que l’ego des spécialistes en fertilité joue aussi un rôle, cette idée que répandre leur propre ADN ne pouvant faire de mal. Face à des affaires tellement complexes, on croit pouvoir disposer d’un Ordre des médecins. Mais bien que les nombreux faits de cette nature révélés à l’étranger auraient pu faire soupçonner que de telles pratiques existaient également en Belgique, ce n’est que grâce à l’association des enfants de donneurs qu’elles remontent à la surface. L’Ordre n’a pas pris l’initiative, il a même délibérément détourné le regard.

Partner Content