Défense Des espions très inquiets

Les militaires et les services de renseignement commencent à s’inquiéter des conséquences du réchauffement climatique. La preuve que de grandes menaces planent sur la défense stratégique ?

Diego Garcia est son nom. Sur ce petit atoll de l’océan Indien se trouve l’une des plus grandes bases militaires américaines installées en dehors du territoire des Etats-Unis. Occupée en permanence par plus de 3 000 personnes, la base abrite des dizaines de bombardiers, notamment les fameux B-2. Selon un rapport dressé en 2007 par la US Navy, le changement climatique pourrait rendre rapidement l’île impraticable. Pourtant, l’atoll est l’une des pièces névralgiques des opérations américaines pour tout le Moyen-Orient et l’Asie.

Cité dans la dernière édition de la revue Futuribles (1), le rapport des officiers va plus loin. Il énumère, continent par continent, les conséquences directes des bouleversements climatiques sur les infrastructures militaires de la superpuissance américaine. La montée du niveau de la mer – Diego Garcia ne dépasse celui-ci que de quelques mètres – ne constitue pas la seule menace prise en compte très sérieusement. En cas de température anormalement élevée, les armes et les systèmes de contrôle de celles-ci, de même que les rotors d’hélicoptère, risquent de fonctionner moins bien. L’étude rappelle que, chaque fois qu’un ouragan frappe les côtes américaines, les avions militaires doivent se replier à l’intérieur des terres, et les navires de guerre, quitter les ports. De même, dans un environnement très chaud, le nombre de décollages que le personnel des porte-avions est capable de supporter doit être revu à la baisse. Loin des tergiversations de l’administration Bush, ces officiers affirment catégoriquement que le réchauffement climatique affaiblit d’ores et déjà la sécurité nationale et en appellent à la mobilisation des services de renseignement.

L’engrenage est déjà enclenché

Mis en parallèle avec l’interview – dans la même revue – de Peter Schwartz, prospectiviste américain ayant travaillé pour Shell et le département américain de la Défense, le cri d’alarme de la US Navy donne froid dans le dos. En effet, Schwarz insiste sur un point clé :  » Le changement climatique n’est pas un phénomène progressif et diffus. Il est brutal et très concentré. Ses incidences ne vont pas s’étendre de tous côtés, mais seront très intenses dans des endroits précis, d’une manière soudaine et radicale. « 

Pour préserver la confidentialité, l’expert ne veut pas indiquer les autres pays, notamment européens, qui recourent à ses services. Sans risque d’erreur, on peut mentionner la France. Selon un tout récent rapport du ministère français de la Défense, abordant la stratégie militaire des trente prochaines années,  » les bases navales, terrestres et aériennes devraient accroître leur efficacité énergétique et leur capacité à résister à des événements climatiques extrê- mes. Leur capacité logistique (…) devrait monter en puissance. Leurs parcs à combustible pourront être prévus pour un stockage préventif anticipant la hausse du baril « .

Futuribles s’intéresse également aux risques de déstabilisation politique liés aux afflux de réfugiés écologiques, chassés par la multiplication des catastrophes  » naturelles « , de même type que le cyclone Katrina. L’idée majeure : alors que les sécheresses et les ouragans entraînent, en général, des déplacements de populations réversibles, la hausse du niveau de la mer, elle, devrait provoquer des exodes définitifs. La revue n’en pose pas moins, en filigrane, une question brûlante : en véhiculant des fantasmes sur de prétendues vagues migratoires incontrôlables, le réchauffement du climat ne risque-t-il pas d’alimenter des réflexes xénophobes ? A l’inverse, reconnaît Futuribles, il pourrait remettre en cause un certain consensus sur la libéralisation et l’affaiblissement du rôle des Etats. A méditer…

(1) Futuribles,  » Changement climatique : les risques géopolitiques « , mai 2008.

Philippe Lamotte

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content