De la vente à la location d’avions

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Voici un peu plus d’un an, la Défense s’est séparée de ses « avions VIP », appelés aussi « flotte blanche », réservés à la famille royale et aux membres du gouvernement. Elle a vendu quatre appareils Embraer (deux ERJ135 et deux ERJ145), pour un total de 3 440 000 euros, selon la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder (PS). La Défense loue désormais deux Falcon 7X, dont le coût moyen annuel de location, pour les deux appareils, s’élève à 9 424 000 euros, toujours selon la ministre, qui assure que ce coût de location est de 10% plus favorable que celui de la flotte blanche « sans tenir compte du fait que cette flotte devait être remplacée un jour et sans tenir compte des coûts d’infrastructure et de personnel ».

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content