Chère Elisabeth Tessier,

Vous le savez sûrement : chaque année, de nombreux citoyens décident d’abandonner leur nationalité au profit d’une autre. De même, si mon prénom ou mon nom m’exposent à l’opprobre ou au ridicule, une série de formalités me permettent d’en acquérir de nouveaux. Changer de religion est la chose la plus facile au monde, et, si ça vous amuse, vous pouvez faire le tour de toutes les croyances connues et de quelques-unes inconnues en un temps record. Modifier votre apparence est un jeu d’enfant et changer de sexe, même si ça prend plus de temps, est une formalité admise dans de plus en plus de pays.

Mais j’ai eu beau chercher tous les annuaires de l’administration, appeler les bureaux de l’état civil et écrire au registre de la population, personne n’a réussi à me donner les coordonnées du bureau chargé d’acter les demandes de changement de signe astral. Or il me semble inconcevable que pareil service, indispensable, n’existe pas. Parce que, si M. X et Mlle Y veulent se marier et que des raisons d’ordre religieux s’y opposent, M. X (ou Mlle Y) n’a qu’à changer de confession et le tour est joué, ses nouveaux coreligionnaires l’accueilleront avec la chaleur qu’on réserve aux brebis égarées qui voient enfin la Lumière. Mais si M. X est natif du Verseau et Mlle Y est du signe du Taureau, deux signes, si j’ai bien compris, incompatibles, la situation est plus difficile. Que faire ? Décréter que l’astrologie ne serait que carabistouilles ? Impossible ! Si c’était le cas, ça se saurait. Décider de passer outre ? Très dangereux ! Les tribunaux sont remplis de couples en instance de divorce qui avaient choisi de ne pas tenir compte des avertissements de leur astrologue usuel.

Un tel changement s’avère également indispensable pour celles et ceux qui ont l’intime conviction d’être né(e)s sous un signe qui n’est pas vraiment le leur. Toutes ces Balances déséquilibrées, ces Cancers qui préfèrent rester en bonne santé, ces Poissons qui n’aiment pas l’eau. Et quid des signes chinois ? Si vous êtes Chat mais que vous faites une allergie aux poils de minet, n’y a-t-il aucun recours ? Comment concilier votre foi musulmane ou juive avec le fait que votre naissance en 1959 ait fait de vous un natif du signe du Cochon ? Si vous êtes Serpent, êtes-vous condamné à vous mordre la queue (ce qui, au passage, dénote une souplesse rare) ?

Bref, Mme Tessier, je fais appel à votre aide pour obtenir les coordonnées exactes du département chargé de procéder à cette modification. Dépend-il de l’administration régionale ou fédérale ? A moins que, faute de service officiel, chaque astrologue puisse procéder personnellement à la rectification ? Mais alors, quelle garantie a-t-on que ce changement de signe sera reconnu par les autres astrologues ? Et qu’on aura affaire à un professionnel sérieux, et pas à un charlatan qui, paraît-il, traîne parfois dans ce milieu ? Et surtout : combien coûte une telle procédure ?

Et là, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que c’est cette dernière question qui va surtout vous intéresser.

Marc Oschinsky

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content