© VIRGINIE LEFOUR/belgaimage

Aux idées, citoyens !

Avec  » Réinventons Liège « , la Ville entend s’inscrire dans une dynamique plus participative, capable de relever les défis de demain.

Réinventons Liège « , c’est le nouveau projet de ville présenté le 8 mars dernier au théâtre de Liège par le collège communal PS – CDH. En pleine affaire Publifin, le bourgmestre Willy Demeyer (PS) a affirmé qu’il n’était pas en train de  » lancer une campagne électorale  » mais qu’il avait au contraire  » entendu le message « . La vocation première du projet de ville est en effet de  » fixer le cap et de réconcilier l’action immédiate et la vision de long terme au-delà d’une mandature électorale « , rappelle Jean-Christophe Peterkenne, directeur stratégie et développement de la Ville de Liège.

La Cité ardente a adopté ce document stratégique dès 2003. En 2007 et 2012, elle avait déjà invité les citoyens à donner leur avis. Cette fois, ils sont conviés à déposer leurs propres idées en ligne (www.reinventonsliege.be) pendant 75 jours, du 8 mars au 22 mai.  » Nous avons été pionniers dans la participation citoyenne, mais cette fois, explique Jean-Chistophe Peterkenne, nous souhaitons vraiment changer d’air, de paradigme et marquer le coup.  »

Cinq thématiques ont été proposées en guise de fils rouges : la révolution numérique, les pratiques collaboratives et les démarches créatives, la transition énergétique, la participation citoyenne et l’inclusion sociale. Des enjeux qui concernent peu ou prou toutes les villes européennes et au-delà.  » Bien sûr, il ne s’agit pas de créer un modèle unique, standardisé. Toutes les solutions doivent trouver un ancrage local. Il s’agit de penser global mais d’agir local.  »

Innover par la base

Ayant rejoint  » l’action mondiale pour des villes inclusives, résilientes et innovantes « , Liège devrait donc s’engager à être un vecteur de l’innovation, tout en veillant à ne pas en faire un facteur supplémentaire d’inégalités sociales. C’est en tout cas la vocation de cet appel lancé par la Ville de Paris.  » Je préfère parler de ville intelligente plutôt que résiliente « , précise Jean-Christophe Peterkenne, qui entend mettre en avant les nouvelles technologies et les  » atouts terribles  » de Liège, au confluent des cultures latines et germaniques. Car depuis sa candidature pour l’Exposition universelle 2017 – déjà portée par Jean-Christophe Peterkenne -, la Ville semble avoir consolidé sa volonté de s’affirmer à l’international.  » Si nous voulons nous tourner vers l’extérieur et vers l’avenir, nous devons nous engager dans d’autres solutions et ne plus avoir peur d’innover.  »

Mi-avril, 455 projets avaient été déposés sur la plate-forme  » Réinventons Liège « . Une phase de vote ouverte au public aura lieu du 1er au 25 juin prochain.  » Participer aux décisions est important pour les citoyens, en particulier pour les plus précarisés et vulnérables qui se sentent souvent coupés de la chose publique. Nous sommes donc déjà contents de cette initiative, commente Laurent Nisen, président d’UrbAgora, association liégeoise qui milite pour le débat urbain. Reste à voir comment les propositions seront détaillées et concrétisées et quelle sera l’argumentation sur leur faisabilité.  »

 » La plate-forme va nous permettre de dégager de grandes tendances « , résume Jean-Christophe Peterkenne qui n’exclut pas de convier les porteurs de projet les plus convaincants autour de la table. La boîte à idées pour 2030 est ouverte.

par julie luong

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content