© SPEICH FRÉDÉRIC/BELGAIMAGE

Attentat et polémique.

Laura et Mauranne, deux étudiantes de 20 ans, ont été tuées à l’arme blanche le 1er octobre devant la gare Saint-Charles à Marseille par un individu qui a agi aux cris de Allahu akbar. Des voix se sont élevées, pas seulement à l’extrême droite, pour critiquer l’absence de contrôle et de mesure d’éloignement du territoire à l’encontre du terroriste tunisien, arrêté pour vol quelques jours plus tôt à Lyon. L’Etat islamique a revendiqué son acte.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content