Un des clichés de Vincen Beeckman présentés dans une expo originale qui allie photographie et minigolf. © Vincen Beeckman

Arts 20 + 1

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Photographe au-dessus de la mêlée – ou au-dessous en ce qu’il ne se préoccupe pas des artificielles hiérarchies du monde de l’art – Vincen Beeckman (Bruxelles, 1973) ne fait rien comme les autres, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’on l’aime. On savait déjà qu’il coconstruisait son oeuvre en accord avec les sujets qu’il immortalise… là où beaucoup d’artistes se contentent de la bâtir sous le signe d’un ego régnant sans partage. En revanche, ce que l’on sait peut-être moins, c’est son goût pour les paysages naturels, artificiels ou domestiques, autant de natures mortes révélant la beauté et la laideur de notre société contemporaine. Bonne nouvelle, ce talent empathique donne à voir ce pan de son travail à la faveur d’une formule en phase avec le caractère décalé de l’artiste. Arts 20 + 1 a ceci de particulier que l’exposition ne peut se découvrir qu’en réservant une partie au fil du parcours du Wolu Mini Golf.

Au Wolu Mini Golf, à Bruxelles, jusqu’au 31 octobre.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content