C’est le nombre de caractères qui pourraient bientôt composer un tweet, soit deux fois plus qu’aujourd’hui. Selon le blog officiel de Twitter, la mesure vise à gommer les inégalités entre les différentes langues, le japonais, concis, et l’encombrant français, par exemple. Moins nobles et moins avouables, des motivations économiques poussent aussi l’entreprise à renouveler sa plate-forme pour trouver une rentabilité qui lui échappe depuis toujours.

E. Me.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content