Variole du singe: l’OMS envisage de déclarer une « urgence de santé publique internationale »

Le patron de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus a demandé dans une semaine une réunion du Comité d’urgence. Les 18 experts indépendants devront évaluer si la variole du singe constitue une urgence de portée internationale. Selon l’AFP, la date de la réunion est le 23 juin.

La situation actuelle « est clairement inhabituelle et inquiétante », notamment en raison de l’attitude du virus, a affirmé à la presse le directeur général de l’OMS. Il faut une collaboration dans la réponse, dit-il, quelle que soit la décision qui sera prise sur une possible urgence sanitaire de portée internationale. Les gouvernements doivent garantir la surveillance et l’identification des contacts des personnes malades.

Près de 1.800 cas authentifiés ont été relayés vers l’organisation et plus de 1.500 supplémentaires s’ajoutent à eux. Au total, 39 pays sont affectés. En Belgique, 34 cas confirmés avaient été identifiés en date du 10 juin. Plus de 70 décès ont été observés cette année dans les quelques Etats où la maladie est endémique.

L’OMS vérifie les indications d’une victime au Brésil. Selon une experte de l’organisation, les symptômes semblent moins importants dans les cas récents mais la maladie reste « très infectieuse », parfois pendant plusieurs semaines. Elle appelle les personnes affectées à l’isolement.

L’organisation considère toujours comme « modérée » la menace dans les différentes régions. Elle ne recommande pas de vaccination massive et elle oeuvre avec les Etats pour un accès équitable. Seuls quelques vaccins sont utilisés. La réunion du Comité d’urgence aura lieu jeudi dans une semaine à Genève. « Nous ne voulons pas attendre que la situation soit hors de contrôle », a ajouté un responsable de l’organisation.

Partner Content