Le port d’Odessa, crucial pour l’exportation des céréales, visé par des missiles russes

Le Vif

Des missiles russes ont visé samedi le port d’Odessa sur la mer Noire, a annoncé l’Ukraine qui a accusé Moscou de compromettre l’application de l’accord signé la veille pour la reprise des exportations de céréales ukrainiennes bloquées par la guerre.

« L’ennemi a attaqué le port d’Odessa avec des missiles de croisière de type Kalibr. Deux missiles ont été abattus par la défense antiaérienne », a annoncé un porte-parole de l’administration de la région d’Odessa, Serguiï Bratchouk, dans un communiqué posté sur les réseaux sociaux.

Cette frappe est intervenue au lendemain de la signature à Istanbul d’un accord paraphé séparément par les deux belligérants qui doit permettre d’exporter entre 20 et 25 millions de tonnes de grain bloquées en Ukraine.

« Il a fallu moins de 24 heures à la Fédération de Russie pour remettre en cause, avec des attaques de missiles sur le territoire du port d’Odessa, les accords et les promesses qu’elle a faites à l’ONU et la Turquie dans le document signé hier à Istanbul », a affirmé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Oleg Nikolenko.

En tirant des missiles sur Odessa, le président russe a « craché au visage du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres et du président turc Recep (Tayyip) Erdogan, qui ont déployé d’énormes efforts pour parvenir à cet accord », a-t-il ajouté.

Il a affirmé que Moscou assumerait « l’entière responsabilité » de l’échec de l’accord. « Si l’accord conclu n’est pas respecté, la Russie assumera l’entière responsabilité de l’aggravation de la crise alimentaire mondiale », a prévenu le porte-parole.

Cet accord doit soulager les pays dépendants des marchés russe et ukrainien – 30% du commerce mondial du blé à eux deux.

Partner Content