Syrie : Reynders évoque une solution sans l’ONU

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a réitéré sa volonté de « chercher d’autres solutions » à la crise syrienne face au refus de la Russie d’envisager une intervention sous le couvert des Nations Unies.

« Il y a de moins en moins d’espoir de voir la Russie bouger au Conseil de sécurité », a-t-il déclaré à la presse à l’issue d’un entretien avec son homologue israélien Avigdor Lieberman. « Nous devons trouver d’autres solutions ».

« Cela me désole, mais c’est impossible de rester sans réaction devant tant d’éléments », a-t-il ajouté, en référence aux violences commises depuis de nombreux mois, mais aussi à la menace syrienne d’utiliser des armes chimiques en cas d’agression extérieure.

Il n’est toutefois « pas question d’une intervention militaire comme en Libye », a précisé Didier Reynders, évoquant plutôt « une présence militaire », notamment pour encadrer l’aide humanitaire.

Avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content