© AFP

Syrie : Merkel et Hollande font pression sur le Conseil de sécurité

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande ont fait ensemble pression jeudi à Berlin pour que le Conseil de sécurité des Nations unies prenne des décisions concernant la Syrie, insistant sur l’aspect « humanitaire ».

« Nous allons insister pour que le Conseil de sécurité prenne les décisions nécessaires et pour que le dialogue international avance surtout en ce qui concerne la situation humanitaire », a dit la chancelière lors de déclarations communes devant la presse.

« Nous agissons ensemble avec les Européens, avec tous ceux qui considèrent que (le président syrien) Bachar al-Assad ne peut rester à la tête de son pays car il met en danger la vie même de son peuple », a pour sa part déclaré M. Hollande. « A la fin du mois d’août, nous aurons une réunion du Conseil de sécurité à l’initiative de la France pour aller aussi loin que possible pour l’aide humanitaire, ce qui ne nous empêchera pas d’aider plus directement l’opposition », a ajouté le président français.

Le Conseil de sécurité de l’ONU doit tenir le 30 août à New York une réunion ministérielle consacrée à l’aide humanitaire en Syrie. La France, présidente en exercice du Conseil en août, réclame par exemple l’établissement d’un « accès humanitaire direct » dans le pays. Moscou et Pékin ont opposé leur veto jusqu’à présent à toute tentative de prise de décisions contraignantes pour Bachar al-Assad.

La présence à la réunion ministérielle du 30 août à New York de la Russie, de la Chine, et même des Etats-Unis, reste incertaine.

Levif.be, avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content