Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU © AFP/Fabrice Coffrini

Syrie: Guterres appelle à éviter une situation « hors contrôle »

Le chef de l’ONU a appelé « à éviter une situation hors contrôle » en Syrie, la tension entre Washington et Moscou étant encore montée d’un cran après l’avertissement lancé par Donald Trump (via Twitter) d’un possible tir imminent de missiles en représailles à l’attaque chimique présumée de samedi près de Damas.

Les chefs du Pentagone, Jim Mattis, et de la CIA, Mike Pompeo, se sont rendus à la Maison Blanche mercredi. Mais, selon sa porte-parole Sarah Sanders, « la décision finale » d’une éventuelle réplique militaire américaine visant le régime de Bachar al-Assad « n’a pas été prise ».

La Bolivie, qui s’était rangée mardi à l’ONU du côté de la Russie contre un projet de résolution américain, a demandé la tenue jeudi d’une réunion du Conseil de sécurité sur « l’escalade récente de la rhétorique concernant la Syrie ».

Mercredi soir, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a exhorté les cinq membres permanents du Conseil de sécurité « à éviter une situation hors contrôle » dans le pays, réaffirmant sa « grande inquiétude face à l’impasse actuelle ».

Selon les Casques blancs et l’ONG médicale Syrian American Medical Society, plus de 40 personnes ont été tuées à Douma, dernier bastion rebelle dans la Ghouta orientale, tandis que plus de 500 blessés ont été soignés notamment pour des « difficultés respiratoires ».

Face au risque d’attaques, l’armée syrienne a évacué des aéroports, des bases militaires ainsi que les bâtiments du ministère de la Défense et de l’état-major à Damas, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), une ONG qui centralise des informations sur le pays.

Partner Content