La Première ministre suédoise Magdalena Andersson. © Getty

Suède: le parti au pouvoir se prononcera sur une candidature à l’Otan d’ici le 24 mai

Les sociaux-démocrates au pouvoir en Suède ont annoncé ce vendredi qu’ils comptaient parvenir à une décision concernant une éventuelle candidature de leur pays à l’Otan d’ici le 24 mai.

« Nous avons à présent un dialogue concernant la politique de sécurité au sein de notre parti (…). Ce dialogue devrait être achevé d’ici le 12 mai et après nous entamerons notre processus de décision« , a déclaré le secrétaire du parti Tobias Baudin dans une déclaration écrite. La décision finale sera prise avant la prochaine réunion de la direction du parti, prévue le 24 mai, a-t-il ajouté.

Les sociaux-démocrates de centre-gauche, dirigés par la Première ministre suédoise Magdalena Andersson étaient jusqu’à présent historiquement opposés à une adhésion à l’Otan et avaient réaffirmé cette position au dernier congrès du parti en novembre, mais la guerre en Ukraine a relancé le débat en Suède et au sein du parti.

Un revirement du parti serait historique et ouvrirait la voie à une candidature de la Suède en vue d’une adhésion à l’Otan. Une majorité de Suédois et de Finlandais se prononcent pour une adhésion à l’Otan, selon plusieurs sondages, un basculement de l’opinion publique consécutif à l’invasion de l’Ukraine par les forces russes. La Suède n’est pas membre de l’Otan et est officiellement militairement non alignée, bien qu’elle soit un partenaire de l’alliance. Elle a abandonné sa politique de neutralité après la fin de la guerre froide.

Un débat sur une adhésion à l’Otan est en cours en Finlande, qui partage une frontière de plus de 1.300 km avec la Russie. Les députés ont commencé à examiner la question et le pays pourrait présenter sa candidature d’ici un prochain sommet de l’Otan en juin.

Partner Content