John Brennan © Reuters

Revenir sur l’accord avec l’Iran serait une « grande folie », selon le patron de la CIA

Le Vif

Revenir sur l’accord nucléaire entre l’Iran et les grandes puissances, comme l’a promis Donald Trump pendant la course à la Maison Blanche, serait « catastrophique », a estimé mercredi le chef de la CIA John Brennan sur la BBC.

Comme beaucoup de républicains, M. Trump est opposé à l’Iran et il avait promis pendant la campagne de « déchirer » cet accord qui vise à empêcher la République islamique de se doter de la bombe nucléaire.

« Ce serait catastrophique, vraiment », a déclaré M. Brennan dans une interview à la BBC.

« D’abord, le fait qu’une administration déchire un accord fait par une précédente administration serait quasiment sans précédent. Et ensuite, cela pourrait conduire à un programme d’armement en Iran, qui pourrait pousser d’autres Etats de la région à se lancer dans leurs propres programmes », a-t-il ajouté, en mettant en garde contre le risque de « conflit militaire ».

« Donc je crois que ce serait une grande folie si la prochaine administration venait à déchirer cet accord », a-t-il insisté.

Donald Trump ne s’est pas exprimé sur le sujet depuis son élection mais a nommé, pour succéder à John Brennan, Mike Pompeo, un parlementaire « faucon » et anti-Iran. Le futur patron de la puissante agence de renseignement avait tweeté la veille de sa nomination qu’il « comptait revenir sur cet accord désastreux avec le plus grand parrain du terrorisme ».

John Brennan a également recommandé au prochain président des Etats-Unis de se « méfier » des promesses de la Russie, alors que Donald Trump a dit espérer avoir une « très bonne relation » avec Vladimir Poutine.

« Dans mon esprit, les promesses russes ne tiennent pas les engagements », a dit John Brennan, en espérant néanmoins une « amélioration » des relations difficiles entre les deux pays.

Partner Content