© AFP

Quand la Russie utilise des images de jeu vidéo pour accuser les Etats-Unis

Olivia Lepropre
Olivia Lepropre Journaliste au Vif

Le ministère russe de la Défense a publié une  » preuve irréfutable  » de l’aide apportée par les Etats-Unis à l’Etat islamique. Mais certaines images sèment le doute quant à leur authenticité.

Les Etats-Unis offrent-ils une aide discrète à l’organisation terroriste Etat islamique ? La Russie en est convaincue. Son ministère de la Défense a publié sur ses comptes Twitter et Facebook des images montrant un convoi de l’EI quittant une ville syrienne, aidé par les forces américaines. Ces images aériennes en noir et blanc auraient été prises le 9 novembre à la frontière irako-syrienne. Elles fournissent « la confirmation irréfutable que les Etats-Unis, tout en simulant pour la communauté internationale une lutte implacable contre le terrorisme, assurent une couverture à des unités de l’Etat islamique », explique le ministère russe dans un communiqué envoyé notamment à l’AFP.

Des images récupérées

Mais ces images sont-elles authentiques ? Selon l’ONG Conflict Intelligence Team (CIT), l’une de ces images provient du jeu vidéo de guerre pour smartphone « AC-130 Gunship Simulator: Special Ops Squadron ». Plus précisément d’une vidéo promotionnelle, préalablement rognée pour ôter les caractéristiques du jeu, précise la BBC. L’image, supprimée depuis, aurait été jointe « par erreur » par un employé, s’est défendu le ministère. Selon CIT, quatre autres images fournies proviennent d’une vidéo diffusée par le ministre irakien de l’Intérieur en juin 2016, montrant des bombardements de jihadistes par son aviation.

A gauche, le jeu vidéo. A droite, l'image publiée par le ministère russe de la Défense.
A gauche, le jeu vidéo. A droite, l’image publiée par le ministère russe de la Défense. © Capture d’écran BBC

Quelques heures plus tard, le ministère a publié une mise à jour avec d’autres images, destinées à prouver la même revendication : « une preuve irréfutable que les Etats-Unis couvrent les unités de combats de l’EI ». La Russie pense également que les américains couvrent les militants de l’EI qui prennent la fuite, et effectuent des opérations aériennes destinées à interférer avec d’éventuelles frappes russes.

https://twitter.com/mod_russia/status/930472894454517760Минобороны Россииhttps://twitter.com/mod_russia

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

550rich3153600000Twitterhttps://twitter.com1.0

Ce n’est pas la première fois que l’armée russe accuse Washington de faire le jeu de l’EI en Syrie. En octobre, elle avait déjà accusé les américains de « faire semblant » de combattre les jihadistes afin de « compliquer » l’avancée des troupes gouvernementales.

L’armée américaine dément avec humour

L’armée américaine s’est amusée de l’incident, en démentant catégoriquement les accusations de Moscou. « Les communiqués du ministère russe de la Défense sont à peu près aussi exacts que leurs frappes aériennes », a déclaré le porte-parole de la coalition internationale anti-jihadiste dirigée par les Etats-Unis, le colonel Ryan Dillon. « Je pense que c’est une des raisons pour lesquelles ils se sont lancés dans ce nouveau barrage de mensonges: ils subissent des reculs » en Syrie, a-t-il ajouté.

Evoquant l’image tirée du jeu vidéo, le colonel Dillon a estimé que l’incident était « conforme à ce que nous voyons sortir du ministère russe de la Défense: c’est sans fondement, inexact et complètement faux ». (avec AFP)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content