Plus de 2.000 touristes russes ont passé leurs vacances en Belgique au début de la guerre en Ukraine (info Le Vif)

Noé Spies
Noé Spies Journaliste au Vif

L’Union européenne doit-elle cesser de délivrer des visas touristiques aux Russes ? L’octroi du précieux sésame nécessaire aux citoyens russes pour visiter l’Europe fait débat. Une potentielle interdiction sera bientôt discutée par l’UE. En attendant, la Belgique continue d’accueillir des touristes russes, à l’instar de la majorité des autres pays européens.

Le Kremlin a vivement critiqué l’appel « irrationnel » du président ukrainien Volodymyr Zelensky aux pays occidentaux à fermer leurs frontières aux touristes russes pour punir Moscou de son offensive contre l’Ukraine. Dans une interview au Washington Post parue cette semaine, Zelensky estime que « les sanctions les plus importantes consistent à fermer les frontières, parce que les Russes sont en train de s’emparer du territoire de quelqu’un d’autre ».

La mesure divise l’UE. Les sanctions européennes doivent être adoptées à l’unanimité des Vingt-Sept. « L’interdiction totale des visas russes par tous les Etats membres de l’UE pourrait être une autre sanction très efficace contre la Russie« , a plaidé le chef de la diplomatie tchèque Jan Lipavsky, dont le pays préside le Conseil de l’UE. Le ministre va sonder ses homologues lors d’une réunion informelle fin août à Prague. La question sera abordée de façon plus formelle lors du prochain sommet européen en octobre.

Pour la Belgique, il n’a jamais été question de punir les citoyens russes ordinaires en plus des sanctions existantes. « Il n’y a pas de changement concernant la politique de délivrance », indique le ministère des affaires étrangères au Standaard. Toutefois, l’expulsion de deux tiers du personnel de l’ambassade de Belgique à Moscou a un impact important sur la délivrance des visas. La priorité est dès lors donnée aux demandes de visas de long séjour : étudiants, travailleurs, regroupement familial.

Les compagnies aériennes russes étant interdites dans l’espace aérien européen, les Russes qui souhaitent se rendre en Europe doivent trouver une parade. La Finlande et l’Estonie, frontalières à la Russie, font office de tremplin pour les touristes russes, qui peuvent alors prendre un vol depuis Helsinki ou Tallin, par exemple.

Les visas ne sont pas le seul obstacle. Par exemple, de nombreux pays de l’UE exigent toujours une preuve de vaccination et n’acceptent pas le vaccin russe Sputnik V. C’est le cas de la Grèce, qui reste une destination touristique populaire pour les Russes.

Les Russes peuvent aussi partir en vacances en France. Pour l’instant, ils ne doivent même pas présenter de preuve de vaccination. En théorie, les Russes peuvent donc visiter le Louvre en masse après un vol depuis Tallinn, par exemple. Toutefois, deux femmes russes qui ont récemment voulu voir le château de Vincennes, près de Paris, se sont vu refuser l’accès en raison de l’interdiction faite aux Russes de visiter les bases militaires. Après tout, le château du XIVe siècle est en fait un objet militaire. L’une de ces femmes est une journaliste de 31 ans qui a quitté la Russie il y a cinq mois parce qu’elle s’oppose à la guerre en Ukraine. La France a depuis reconnu que les règles ont été appliquées trop strictement.

En Allemagne, les Russes restent les bienvenus. Le pays affirme ne pas avoir de politique restrictive en matière de visas et a délivré, entre mars et juillet, 14.237 visas russes pour l’Allemagne. Cela représente seulement un dixième du nombre de visas délivrés en 2019, avant le Covid. « Nous ne devons pas rendre toute la société russe suspecte », déclarait Nils Schmid, député du parti SPD. Cela ne serait ni justifiable ni dans l’intérêt de l’Allemagne, « car une révolution politique en Russie doit en fin de compte être soutenue par la population locale ».

2.070 Russes ont passé leurs vacances en Belgique entre février et avril 2022

Et en Belgique ? Le Vif s’est procuré les chiffres des entrées « touristiques » de citoyens russes dans notre pays. Entre le mois de février 2022, marquant le début de la guerre en Ukraine, et le mois d’avril, 2.070 Russes ont passé des vacances en Belgique, nous communique Statbel, l’office belge de statistique. Ce qui représente un total de 5.045 nuitées.

Pas moins de 8.429.224 nuitées touristiques ont été comptabilisées durant cette période dans notre pays. La Russie équivaut ainsi à 0,06% de l’activité touristique en Belgique.  

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content