Rex Tillerson. © REUTERS

Otan: le chef de la diplomatie américaine évoque l' »agression russe » en Ukraine

L’Otan doit évaluer sa posture en Europe en réponse à l' »agression russe » en Ukraine, a affirmé vendredi le secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson, en arrivant à sa première réunion avec ses homologues alliés à Bruxelles.

« Nous voulons avoir une discussion sur la posture de l’Otan ici en Europe, en particulier en Europe de l’est, en réponse à l’agression russe en Ukraine », a dit le chef de la diplomatie américaine dans une déclaration de moins d’une minute sur les enjeux de cette réunion, la dernière avec un sommet de chefs d’Etat et de gouvernement alliés le 25 mai, en présence du président américain Donald Trump.

M. Tillerson faisait référence à l’annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par Moscou en 2014 et au soutien présumé apporté depuis lors aux rebelles séparatistes pro-russes dans le Donbass (est).

L’ancien PDG du pétrolier ExxonMobil, qui n’a guère parlé de politique étrangère depuis sa prise de fonctions le 2 février, est considéré comme un proche du président russe Vladimir Poutine, dont le nouveau locataire de la Maison Blanche veut se rapprocher.

M. Tillerson et ses homologues – moins quelques défections, comme les chefs de la diplomatie espagnole, remplacé par un secrétaire d’Etat, et le Belge Didier Reynders, en convalescence après une opération à l’oeil – recevront plus tard dans la journée le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Pavlo Klimkine, pour réaffirmer leur soutien face à l' »agression » russe dans l’est de l’Ukraine.

Partner Content