© Reuters

Obama accentue sa pression sur le Congrès pour qu’il légifère sur les armes

Le Vif

Le président américain Barack Obama a accentué lundi la pression sur le Congrès pour qu’il légifère « rapidement » sur les armes à feu, lors d’une visite à Minneapolis, dans le Minnesota, une ville pionnière en la matière.

Il s’agissait du premier déplacement hors de Washington sur cette question pour M. Obama depuis qu’il a présenté, le 16 janvier, un ambitieux plan en signant des mesures réglementaires et en exhortant les élus à interdire notamment la vente de nouvelles armes d’assaut et de chargeurs de plus de dix balles.

A Minneapolis, choisie selon la Maison Blanche pour ses « mesures importantes » visant à réduire la violence armée, M. Obama a souligné que les responsables politiques ne pouvaient pas sauver toutes les vies mais pouvaient au moins essayer de sauver des victimes potentielles de cette violence.

Le président a montré son impatience vis-à-vis du travail des élus, plus de sept semaines après le massacre de Newton, qui a notamment coûté la vie à 20 écoliers le 14 décembre.

« Il y a eu beaucoup de déclarations, beaucoup de discussions, beaucoup de publicité, mais nous n’avons pas encore fait de pas concret », a déploré M. Obama lors d’une réunion publique. « Nous n’avons pas besoin d’être d’accord sur tout pour se mettre d’accord sur le fait qu’il est temps de faire quelque chose », a ajouté le président.

Mais beaucoup d’élus républicains -majoritaires à la Chambre des représentants-, certains élus démocrates d’Etats ruraux, ainsi que le puissant lobby des armes (National Rifle Association) s’opposent à ces changements de loi au nom de la Constitution américaine qui garantit le droit de posséder une arme à feu.

Partner Content