© Reuters

Nicolas Sarkozy affirme qu’il sera candidat à sa propre succession en 2012

Dans une réunion publique avec des parlementaires UMP, le président français Nicolas Sarkozy a affiché ouvertement et pour la première fois sa volonté de se succéder à lui-même lors des prochaines élections présidentielles, en 2012. En coulisse, cela ne fait pourtant aucun doute.

Devant une trentaine de parlementaires UMP, Nicolas Sarkozy a pour la première fois ouvertement affiché mardi son intention d’être candidat à sa succession en glissant au détour d’une phrase: « Je suis là pour deux mandats ». Une confidence lâchée lors d’une réception organisée dans le salon vert de l’Elysée, où le chef de l’Etat français a rencontré une trentaine de députés et sénateurs UMP membres du club « La Droite sociale » du ministre délégué aux Affaires européennes, Laurent Wauquiez.

« Moi, vous savez, je suis là pour deux mandats, pas plus », a-t-il lancé selon plusieurs participants, avant d’ajouter sur le ton de la plaisanterie: « Après ce sera la dolce vita ». Il a rappelé à cet égard que son épouse Carla Bruni était « italienne » et qu’il fallait « penser à faire autre chose après » l’Elysée.

En privé, le président français cache de moins en moins son intention d’être candidat à sa succession en 2012. Officiellement, il affirme qu’il prendra sa décision à l’automne 2011, comme il l’a répété mi-novembre.

Depuis la révision constitutionnelle de l’été 2008, le nombre de mandats présidentiels consécutifs est limité à deux, conformément aux voeux du chef de l’Etat.

LeVif.be, avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content