Le pèlerinage de l'Arbaïn, à Kerbala en Irak l'un des plus grands rassemblements au monde © Getty Images

Le pèlerinage de l’Arbaïn attire 21 millions de chiites à Kerbala en Irak

Le Vif

Vêtus de noir, massés aux abords des mausolées de la ville irakienne de Kerbala, 21 millions de pèlerins du monde entier parmi lesquels trois millions d’Iraniens ont commémoré samedi l’Arbaïn, évènement-phare du calendrier chiite, dans un contexte de crise politique en Irak.

L’Arbaïn (« Quarante », en arabe) est l’un des plus grands rassemblements religieux au monde.

Les musulmans chiites, majoritaires en Irak et en Iran, marquent le quarantième jour de deuil pour le martyre de l’imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet et figure fondatrice du chiisme.

Kerbala, où reposent Hussein et son frère Abbas, devient alors l’épicentre du monde chiite. Après deux années marquées par la pandémie de coronavirus et les restrictions aux frontières, 21,2 millions de pèlerins ont afflué ces derniers jours vers cette ville du centre de l’Irak, selon l’institution qui gère le mausolée d’Abbas. 

Parmi eux se trouvaient cinq millions d’étrangers, ont précisé les autorités à Bagdad. Avec plus de trois millions de visiteurs, les Iraniens ont battu un record de participation, selon Téhéran.

Sur l’esplanade reliant les mausolées de Hussein et Abbas, les fidèles récitaient des prières samedi. Des groupes d’hommes se tapaient le torse à un rythme saccadé. Accompagnés de chants religieux et de prières, plusieurs cortèges de fidèles ont lentement fait le tour des deux mausolées et de l’esplanade.

Les pèlerins brandissaient drapeaux noirs et bannières à l’effigie de l’imam Hussein.

Partner Content