Angela Merkel. © Belga

Merkel arrêtera la politique à la fin de son mandat

Le Vif

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré jeudi qu’elle n’exercerait plus d’autre mandat politique après son départ de la chancellerie prévu au plus tard en 2021, que ce soit au sein de l’Union européenne ou ailleurs.

« Je ne suis pas disponible pour un nouveau mandat politique, peu importe où c’est, et cela vaut aussi pour l’Europe », a indiqué Mme Merkel lors d’une conférence de presse, en réponse à une question sur ses projets après son départ programmé de la chancellerie à la fin de son mandat en 2021.

La chancelière, dont le nom circulait pour la présidence du Conseil européen, a ainsi mis fin aux spéculations qui ont suivi une interview qu’elle a donnée au journal Süddeutsche Zeitung mercredi.

« Beaucoup de gens s’inquiètent pour l’Europe, moi aussi. Cela crée chez moi un sentiment accru de responsabilité pour m’occuper avec d’autres du sort de cette Europe », avait-elle expliqué au quotidien allemand, dans un contexte de montée en puissance des populistes et des eurosceptiques.

Dans son retrait progressif de la vie politique, Angela Merkel a tout d’abord cédé les rênes de son parti conservateur de la CDU après des élections régionales très décevantes en octobre.

Annegret Kramp-Karrenbauer, surnommée « AKK » et présentée comme sa dauphine, a pris sa suite après un vote du parti en décembre.

Mme Merkel, à la tête du gouvernement allemand depuis 2005, est censée rester chancelière jusqu’en 2021, à moins que sa coalition formée avec les sociaux-démocrates du SPD vole en éclats d’ici là.

« AKK » a assuré en mai qu’elle ne voulait pas la remplacer prématurément à la chancellerie avant la fin de son mandat.

Partner Content