© Reuters

L’hommage de Barack Obama à Martin Luther King

Le Vif

A l’occasion du cinquantième anniversaire du discours « I have a dream » du pasteur d’Atlanta, le premier président noir des Etats-Unis a affirmé que « ses mots sont éternels, possèdent un pouvoir et un caractère prophétique sans équivalent à notre époque ».

Le président des Etats-Unis Barack Obama a salué mercredi l’héritage de Martin Luther King qui a, selon lui, « offert le salut aux opprimés comme aux oppresseurs ».
Cinquante ans après le discours « I have a dream » du pasteur d’Atlanta, et exactement au même endroit à Washington, le premier président noir des Etats-Unis a affirmé que « ses mots sont éternels, possèdent un pouvoir et un caractère prophétique sans équivalent à notre époque ».

Assurant que les « sacrifices » de King et de ses compagnons de la « marche sur Washington » pour l’égalité raciale n’avaient pas été en vain, il a aussi rendu hommage aux inconnus qui avaient lutté avec persistance pour les droits civiques pendant des années. « Parce qu’ils ont marché, des conseils municipaux ont changé, des parlements des Etats ont changé, le Congrès a changé, et oui, en fin de compte, la Maison Blanche a changé », a-t-il remarqué.

Partner Content