© EPA

L’Europe veut protéger des abeilles

Afin de mieux comprendre les causes de mortalités des abeilles, les ministres européens de l’Agriculture ont décidé d’améliorer les systèmes de surveillance relatifs à leur santé.

L’accroissement récent de la mortalité des abeilles, constaté dans plusieurs pays, inquiète beaucoup les ministres. Et pour cause, l’abeille « contribue à la diversité biologique et exerce une fonction essentielle dans l’agriculture par la pollinisation ».

Dans leurs conclusions, les ministres chargent la Commission européenne d’oeuvrer à la collecte de données scientifiques sur le sujet, accompagné de l’engagement de certaines actions. Ils lui demandent entre autre d’encourager le secteur pharmaceutique à augmenter la disponibilité de médicaments vétérinaires. Les ministres souhaitent également « soutenir des programmes de reproduction qui se concentrent sur la tolérance aux maladies et aux parasites, en particulier contre la varroase » (acarien parasite des abeilles).

Ils annoncent notamment que « la promotion d’une gestion convenable du territoire (en particulier des pratiques agricoles privilégiant les prairies et les bordures de champs riches en fleurs et en pollen) et d’autres objectifs agro-environnementaux est fondamentale pour l’augmentation de la diversité biologique ».

Sophie Lafon avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content