© Epa

Les émissaires du Palais à Kinshasa

Plusieurs responsables du Palais sont arrivés ce week-end à Kinshasa, apprend Le Vif.be de bonne source dans la capitale congolaise.

Parmi eux, le chef du département Protocole, le vice-amiral Pierre Warnauts, et le conseiller de presse, Pierre-Emmanuel De Bauw. Ils resteront sur place jusqu’au 10 juin, afin de préparer le déplacement d’Albert II, invité d’honneur des célébrations marquant les 50 ans de l’indépendance du Congo. « Rien n’a été changé au programme, nous indique-t-on au Palais. En principe, le roi ira bien à Kinshasa le 30 juin. »

Après l’assassinat, la semaine dernière, de Floribert Chebeya, le plus célèbre défenseur des droits de l’homme en RDC, Jacques van Ypersele de Strihou, chef de cabinet du souverain, avait pris conseil auprès des sources les mieux informées de l’affaire. Le Palais se demandait si Albert II devait faire le déplacement, alors que le régime de Kabila est sur la sellette.

Depuis lors, des officiers de police impliqués dans la disparition du président de la Voix des sans voix ont été arrêtés à Kinshasa et le chef de la police, John Numbi, homme de confiance de Joseph Kabila, a été « suspendu ». L’un des officiers arrêtés, le colonel Mukalay, chef des services spéciaux de la police, est passé aux aveux et a « mouillé » le général Numbi. L’assassinat de Chebeya n’a pas fini de faire des vagues et risque bien d’assombrir les festivités du cinquantenaire.

Olivier Rogeau

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content