Le tireur présumé du métro new-yorkais arrêté et inculpé d' »acte terroriste »

Le Vif

L’homme soupçonné d’avoir tiré dans le métro new-yorkais à l’heure de pointe mardi matin, faisant 23 blessés dont 10 par balles, a été arrêté mercredi et sera poursuivi pour « attaque terroriste », ont annoncé les autorités.

Le suspect, qui avait semé le chaos la veille dans le réseau souterrain, a été interpellé à Manhattan à 13H42 grâce à un signalement, selon la police new-yorkaise. « Nous l’avons eu », s’est félicité lors d’une conférence de presse le maire démocrate de New York, Eric Adams, attendu au tournant sur le thème de la lutte contre la criminalité, lui qui en avait fait un thème de campagne pour être élu l’an dernier.

La police menait depuis plus de 24 heures une chasse à l’homme visant Frank James, un Afro-Américain de 62 ans accusé d’avoir tiré à de nombreuses reprises dans un train de la ligne N, au niveau de la station « 36th street », dans le sud de Brooklyn. L’homme, connu de la police, avait déjà été arrêté à 12 reprises à New York et dans le New Jersey, notamment pour des « infractions sexuelles », un « vol » ou un « trouble à l’ordre public », ont précisé les autorités. Mais il n’avait jamais été condamné pour un crime dans l’Etat de New York.

Il est désormais « sous le coup de poursuites fédérales pour son acte, une attaque terroriste dans les transports en commun », a annoncé l’agent de la police fédérale Michael Driscoll. « Il comparaîtra devant un tribunal fédéral de Brooklyn et, en cas de condamnation, encourra une peine de prison à perpétuité », a déclaré le procureur Breon Peace.

Partner Content