. © Reuters

Le parti d’Erdogan demande officiellement l’annulation du scrutin à Istanbul

Le Vif

Le parti du président turc Recep Tayyip Erdogan a officiellement déposé mardi un recours pour demander la tenue d’un nouveau scrutin à Istanbul, où l’opposition a remporté les élections municipales le mois dernier d’après les résultats provisoires.

« Nous sommes venus pour déposer notre recours extraordinaire demandant l’annulation de l’élection pour la municipalité métropolitaine d’Istanbul et la tenue d’un nouveau scrutin », a déclaré un vice-président de l’AKP (islamo-conservateur) au pouvoir, Ali Ihsan Yavuz.

M. Yavuz, qui s’exprimait devant le siège du Haut comité électoral (YSK) à Ankara, a justifié cette démarche en affirmant que le scrutin avait été marqué par des « irrégularités », ajoutant que l’AKP avait fourni « trois valises pleines de documents » étayant ses accusations.

Ce recours extraordinaire intervient plus de deux semaines après le scrutin municipal du 31 mars et alors que les opérations de recomptage en cours à Istanbul sont en passe d’être terminées.

D’après les résultats provisoires de ces élections municipales, l’AKP de M. Erdogan est arrivé en tête à l’échelle nationale, mais a subi un cuisant revers en perdant la capitale Ankara et la plus grande ville du pays Istanbul sur fond de récession économique.

Refusant de concéder la défaite à Istanbul, M. Erdogan a dénoncé des « irrégularités » massives et commises selon lui de manière « organisée ».

L’AKP affirme que des bureaux de vote ont minimisé le nombre de voix obtenues par son candidat, l’ex-Premier ministre Binali Yildirim, et soutient que plusieurs milliers de personnes ont été indûment inscrites sur les registres électoraux.

Le parti présidentiel a déposé depuis deux semaines plusieurs recours auprès de l’YSK qui ont conduit à un recomptage partiel, en majorité des quelque 300.000 voix comptabilisées comme nulles le jour du scrutin.

Il restait mardi après-midi quelque 80 urnes à recompter dans le district stambouliote de Maltepe, a indiqué le parti d’opposition CHP (social-démocrate), ajoutant que son candidat, Ekrem Imamoglu, maintenait une avance de près de 14.000 voix sur M. Yildirim.

Partner Content