Le Nigéria interdit les mannequins et voix-off étrangères dans ses publicités

Au Nigéria, seules les personnes originaires du pays pourront prêter leur voix-off ou apparaître en tant que mannequin dans les publicités télévisées. Une première mondiale qui ne concerne pas uniquement les personnes blanches.

Le Nigéria a annoncé la semaine dernière l’interdiction de l’usage de mannequins et de voix-off d’origine étrangère dans les publicités nigérianes. «Toutes les publicités, tous les supports de communication marketing ciblés ou exposés sur l’espace publicitaire nigérian doivent utiliser uniquement des mannequins et des artistes de doublage nigérians.»

D’après le Conseil de Régulation de la Publicité du Nigéria, cette mesure s’inscrit dans la lignée des mesures du Gouvernement visant à développer les talents locaux et à renforcer l’industrie publicitaire locale. Le président du pays Muhammadu Buhari a approuvé ce nouveau projet de loi. Cette mesure entrera en vigueur à partir du 1er octobre prochain.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Le Nigéria est une ancienne colonie britannique. Devenu indépendant en 1960, le pays a continué de promouvoir une forte représentation anglo-saxonne à travers différents médias comme la publicité. « Il y a quelques décennies, les Britanniques représentaient environ la moitié des mannequins et des voix-off dans les publicités nigérianes, a déclaré Steve Babaeko, le président de l’association nigériane de la publicité. Un sentiment de « renaissance » et de « fierté » animerait désormais les jeunes populations nigérianes selon Steve Babaeko : « Les gens vous diront : ‘Nous sommes environ 200 millions (population du Nigéria, ndlr.). Êtes-vous en train de me dire que vous n’avez pas pu trouver de modèles indigènes pour cette publicité ?’ »

Les modèles d’Afrique aussi concernés

Contrairement à ce qu’on peut lire sur certains médias ou réseaux sociaux, ce ne sont pas les modèles blancs qui sont concernés par la mesure, mais bien les mannequins d’origine étrangère dans leur ensemble. Avec une écrasante majorité de personnes noires au sein de la population, il est certain que les mannequins blancs verront leur présence dans les publicités nigérianes être considérablement réduite. Mais tous les mannequins issus du reste de l’Afrique sont eux aussi concernés. Beaucoup de publicités nigérianes étaient tournées dans des pays comme le Kenya ou l’Afrique du Sud. Cela devrait donc aussi inciter les agences publicitaires à tourner les spots TV au Nigéria même plutôt qu’à l’étranger, où il faudrait dès lors envoyer des modèles nigérians.

Ce n’est pas la première mesure du Nigéria visant à promouvoir la population locale à travers l’espace publicitaire. Le pays d’Afrique de l’Ouest avait déjà instauré une taxe de 100 000 nairas, l’équivalent d’un peu moins de 240 euros, pour toute agence publicitaire employant un modèle ou une voix-off n’étant pas originaire du Nigéria.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content