Sophie Wilmès © belga

L’absence de Sophie Wilmès à son poste de ministre des Affaires étrangères commence à se ressentir

Le Vif

L’absence d’un chef de la diplomatie belge de plein exercice, après la mise en congé temporaire, pour des raisons personnelles, de la ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès, et son remplacement par le Premier ministre Alexander De Croo, commence à se faire ressentir au niveau international.

Ce week-end, c’est un haut fonctionnaire des Affaires étrangères, Bruno Angelet, qui a représenté, en tant que directeur du service politico-militaire du département, la Belgique lors de la réunion des chefs de la diplomatie des trente pays de l’Otan à Berlin, a appris l’agence Belga de source diplomatique.

Cette réunion, bien qu’informelle, a porté sur la situation en Ukraine, près de trois mois après le début de la guerre déclenchée par la Russie et sur les préparatifs du sommet de l’Otan prévu les 29 et 30 juin prochains à Madrid, avec l’adoption attendue d’un nouveau « concept stratégique ».

Mercredi, c’est le vice-Premier ministre et ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, qui a représenté la Belgique lors de la réunion ministérielle de la coalition internationale anti-Etat islamique (EI), qui a rassemblé à Marrakech (Maroc), sous haute sécurité – et pour la première fois en Afrique -, une quarantaine de chefs de la diplomatie.

Les Etats-Unis avaient pour leur part dépêché la numéro 3 de leur diplomatie, Victoria Nuland, pour remplacer le secrétaire d’Etat, Antony Blinken, testé positif au Covid-19 mais rétabli pour se rendre samedi et dimanche à Berlin.

Et lundi, c’est le ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME, de l’Agriculture, des Réformes institutionnelles et du Renouveau démocratique, David Clarinval, qui occupera le siège de la Belgique lors de la réunion mensuelle des ministres européens des Affaires étrangères à Bruxelles.

Mme Wilmès, qui est aussi vice-Première dans l’équipe gouvernementale de M. De Croo, a annoncé le 21 avril sa décision de se mettre « immédiatement » en congé de ses fonctions ministérielles pour « être présente » aux côtés de son mari, Christopher Stone, qui lutte contre un cancer du cerveau.

C’est M. De Croo qui a de ce fait hérité, pour une durée indéterminée, des compétences attribuées au ministre des Affaires étrangères et des Affaires européennes. M. Clarinval a pour sa part repris les compétences de ministre du Commerce extérieur et siège au nom de son parti, le MR, au sein du conseil ministériel restreint (« kern »).

Partner Content