La Station Spatiale Internationale © Thinkstock

La NASA suspend ses relations avec la Russie

Stagiaire Le Vif

Suite aux divergences d’opinions entre les États-Unis et la Russie au sujet de la situation ukrainienne, la NASA a décidé de suspendre la plupart de ses relations avec la Russie.

En réponse à la récente annexion de la Crimée par la Russie, la Nasa a annoncé dans un communiqué diffusé hier qu’elle suspendait la plupart de ses relations avec l’agence spatiale russe, Roscosmos.

Une décision qui se veut avant tout symbolique : la suspension concerne les voyages de la NASA en Russie, la visite d’officiels russes dans des bâtiments de la NASA, les réunions bilatérales, les télé- ou vidéoconférences et les courriels entre les deux pays, mais n’affectera en rien les opérations liées à la Station Spatiale Internationale (ISS), qui représentent l’essentiel de la collaboration entre les deux agences spatiales.

S’ils souhaitent marquer leur désaccord avec la politique russe, les États-Unis ont cependant bien conscience d’être dépendants des Russes – actuellement les seuls à posséder un lanceur capable d’envoyer des humains vers l’ISS – dans le domaine de la recherche spatiale.

Du côté russe, on estime que, si cette décision n’aura pas de graves conséquences pour la recherche spatiale nationale, « elle portera néanmoins un coup violent à l’ensemble de la recherche spatiale dans le monde dont les projets nécessitent une coopération internationale ».

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content