Vaccin Johnson & Johnson © Reuters

Johnson & Johnson: l’EMA estime que la balance bénéfice/risque reste positive

Le Vif

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé que les caillots sanguins devraient être répertoriés comme effet secondaire « très rare » du vaccin Johnson & Johnson contre le Covid-19, tout en estimant que les bénéfices l’emportent sur les risques.

Le régulateur européen a déclaré dans un communiqué avoir établi un « lien possible » entre le vaccin du laboratoire américain et des cas de caillots sanguins, qui devraient « être répertoriés comme des effets secondaires très rares du vaccin ». « L’EMA trouve un lien possible avec de très rares cas de caillots sanguins inhabituels associés à des plaquettes sanguines basses », a déclaré l’EMA, ajoutant que cela « confirme que le rapport bénéfice-risque global reste positif« .

Le comité de pharmacovigilance de l’EMA a conclu « qu’un avertissement concernant des caillots sanguins inhabituels avec des plaquettes sanguines basses devrait être ajouté aux informations sur le produit » pour le vaccin Johnson & Johnson, a ajouté le régulateur européen, basé à Amsterdam.

https://twitter.com/vonderleyen/status/1384522648793796615Ursula von der Leyenhttps://twitter.com/vonderleyen

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

550rich3153600000Twitterhttps://twitter.com1.0

Ses experts ont également « conclu que ces cas devraient être répertoriés comme des effets secondaires très rares du vaccin », a indiqué l’EMA.

Le directeur financier de Johnson & Johnson (J&J) a affirmé mardi que le laboratoire restait « entièrement confiant » concernant son vaccin contre le Covid-19 et espérait trouver « très bientôt » une solution avec les régulateurs sur son utilisation, actuellement suspendue en Europe et aux Etats-Unis.

Partner Content