Irpin, au nord-ouest de Kiev, le 7 mars 2022.

Invasion de l’Ukraine par la Russie: résumé de la situation en 10 points

Le Vif

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Nouvelle session des pourparlers

Le troisième round de négociations russo-ukrainiennes s’est achevé lundi en fin de journée avec quelques « résultats positifs » sur les couloirs humanitaires, a annoncé un membre de la délégation ukrainienne. Mais le représentant russe a déploré de son côté une session qui n’a pas « été à la hauteur des attentes » de Moscou.

« Cynisme moral et politique »

Le président français Emmanuel Macron a dénoncé « le cynisme moral et politique » de Vladimir Poutine qui propose des couloirs humanitaires aux habitants de plusieurs villes d’Ukraine pour « les amener en Russie ».

Kiev a refusé ces couloirs humanitaires vers le Bélarus et la Russie proposés par Moscou pour l’évacuation des civils des villes ukrainiennes de Kharkhiv, Kiev, Marioupol et Soumy, en proie à de violents combats.

13 morts dans le bombardement d’une boulangerie

Au moins 13 personnes sont mortes dans des bombardements qui ont touché une boulangerie industrielle à Makariv, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Kiev, ont indiqué les services de secours ukrainiens.

De nouveaux combats ont eu lieu près de Soumy, dans le Nord-Est, selon le chef de l’administration militaire de la région. « Il y a des morts ».

Le militaire ukrainien Andriy Yermolayev, 50 ans, qui a perdu une partie de sa jambe lors du bombardement russe du 24 février, est évacué de la ville d'Irpin, à l'ouest de Kiev, le 7 mars 2022. Les forces russes ont pilonné les villes ukrainiennes depuis les airs, la terre et la mer lundi, en prévenant qu'elles se préparaient à un assaut sur la capitale Kiev, alors que des civils terrifiés ne parvenaient pas, pour la deuxième journée, à s'échapper de Mariupol assiégée.
Le militaire ukrainien Andriy Yermolayev, 50 ans, qui a perdu une partie de sa jambe lors du bombardement russe du 24 février, est évacué de la ville d’Irpin, à l’ouest de Kiev, le 7 mars 2022. Les forces russes ont pilonné les villes ukrainiennes depuis les airs, la terre et la mer lundi, en prévenant qu’elles se préparaient à un assaut sur la capitale Kiev, alors que des civils terrifiés ne parvenaient pas, pour la deuxième journée, à s’échapper de Mariupol assiégée.© ARIS MESSINIS /AFP

100.000 enfants en internats

Près de 100.000 enfants en Ukraine, dont la moitié sont handicapés, vivent dans des institutions ou internats et il est crucial de prendre des précautions avant de les évacuer vers un autre pays pour fuir l’invasion russe, s’est inquiétée l’ONU lundi.

Plus de 1,7 million de réfugiés

Plus de 1,7 million de personnes ont fui l’Ukraine depuis le début de l’invasion russe le 24 février, dont plus de la moitié ont été accueillies en Pologne, selon les derniers décomptes de l’ONU.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a estimé que l’Europe pouvait s’attendre à recevoir cinq millions d’exilés si l’invasion de l’Ukraine et les bombardements des villes se poursuivaient.

Examen de demandes d’adhésion à l’UE

L’Union européenne a lancé la procédure pour l’examen des demandes d’adhésion de l’Ukraine, de la Géorgie et de la Moldavie, a annoncé la présidence française du Conseil de l’UE.

Les trois pays ont déposé leur demande à la suite de l’invasion russe de l’Ukraine. La Commission européenne va devoir exprimer un avis officiel et les 27 devront ensuite décider s’ils accordent le statut de candidat aux demandeurs, avant des négociations longues et complexes.

Liste de pays « hostiles »

Moscou a établi une liste de pays « hostiles » à la Russie, auxquels les particuliers et les entreprises russes pourront rembourser leurs dettes en roubles, monnaie dont la valeur a perdu 45% depuis janvier.

Cette liste de pays comprend entre autres les pays de l’Union européenne, l’Australie, le Royaume-Uni, le Canada, Monaco, la Corée du Sud, les États-Unis, la Suisse et Japon.

CIJ: la Russie refuse de comparaître

La Russie a refusé de comparaître lors de l’ouverture des audiences devant la Cour internationale de justice dans une procédure initiée par l’Ukraine, qui demande au plus haut tribunal de l’ONU d’ordonner à Moscou d’arrêter son invasion.

Le pétrole et les métaux flambent

L’invasion de l’Ukraine et la menace de nouvelles sanctions économiques contre Moscou ont fait flamber lundi les cours du gaz, du pétrole et d’autres matières premières, même si les cours s’apaisaient un peu en cours de séance.

Après des replis de plus de 4% en début de journée, les Bourses européennes réduisaient leurs pertes, rassurées par de nouvelles négociations en cours.

Moscou veut la protection de ses représentations

La Russie a exigé la protection « adéquate » de ses représentations diplomatiques en France, après avoir signalé une « attaque » au cocktail Molotov contre l’un de ses centres culturels à Paris.

La Maison russe des sciences et de la culture, située dans l’ouest de la capitale française, a été visée dans la nuit par le jet d’un « engin incendiaire » qui s’est écrasé contre la grille du bâtiment, sans faire de victime, selon une source policière. En Irlande, c’est un camion qui a défoncé le portail de l’ambassade russe à Dublin. La police a indiqué avoir arrêté le conducteur.

Partner Content