© istock

« Il y a plus de violence dans la Bible que dans le Coran »

Le Vif

Une petite entreprise spécialisée en analyse de textes a tenté de savoir à l’aide d’un logiciel quel livre sacré contenait le plus de références à la violence: le Coran ou la Bible?

Tom Anderson, le développeur du logiciel OdinText, a fait analyser l’Ancien Testament, le Nouveau Testament et le Coran par son programme en catégorisant le vocabulaire employé dans les trois livres sacré en 8 émotions, et parmi celles-ci, la joie, la peur et la tristesse.

Pour son analyse, il a passé à la moulinette la nouvelle version internationale de l’Ancien et du Nouveau Testament et une version anglaise du Coran datant de 1957.

Comme il l’explique sur son blog, il se révèle qu’il y a plus de références à des meurtres et à des destructions dans le Nouveau Testament (2,8 %) que dans le Coran (2,1 %), et dans l’Ancien Testament, il y en a même près de deux fois plus que dans le livre sacré des Musulmans (5,3%).

Anderson insiste sur le fait qu’il n’avait pas l’intention de montrer ou de réfuter que l’islam est plus violent que les autres religions. « Ce projet est inspiré par le débat public sur le lien entre le terrorisme et le fondamentalisme islamique et n’a rien à voir avec le fait que l’islam est plus violent que les autres religions.  »

Il reconnait aussi que son analyse ne donne qu’une vision superficielle des textes sacrés et que les résultats ne doivent mener à aucune conclusion définitive.

L’année passée, deux Néerlandais avaient mené une expérience sociale dans les rues de La Haye baptisée « The Holy Quran Experiment« . Il avait fait lire des passages controversés du Coran et de la Bible à des passants en filmant leurs réactions.

Partner Content