© Belga

Gazprom et Bélarus : L’UE appelle au respect des « obligations contractuelles »

Une crise a éclaté entre Moscou et Minsk, menaçant l’approvisionnement européen en gaz russe. La Commission européenne a appelé le Bélarus et la Russie au respect de leurs « obligations contractuelles »

« Nous attendons que le transit du gaz ne soit pas affecté et que les obligations contractuelles soient remplies », a déclaré à la presse la porte-parole de l’exécutif européen pour les questions d’énergie, Marlene Holzner. « Nous continuons à surveiller les situation et sommes en contact étroit avec les autorités de Russie et du Bélarus », a-t-elle ajouté, précisant toutefois qu’à ce stade « nous n’avons aucune informations faisant état de problèmes d’approvisionnement dans les Etats membres » de l’UE concernés.

C’est suite à la décision du gazier russe de réduire ses exportations de gaz vers le Bélarus que le président du Bélarus, Alexandre Loukachenko, a ordonné d’arrêter le transit du gaz russe vers l’Europe par le territoire de son pays, accusant Moscou d’ «  humilier le peuple bélarusse « .

« Le Bélarus n’a rien entrepris pour payer la dette », a déclaré M. Miller, patron du groupe Gazprom.

Les conséquences sur l’Europe pourraient être limitées puisque 6,25% de la consommation totale de gaz de l’UE (soit 20 % des importations européennes de gaz russe) transitait par le Bélarus. La Russie pourrait tout aussi bien détourner le gaz destiné à l’Europe vers d’autres voies de transit, l’essentiel des flux passant en effet par l’Ukraine.

Le Vif.be, avec Belga

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content