© REUTERS/Mike Blake

France: à 5 ans, arrêtée par la police à la cantine pour impayé

Le Vif

Une petite Française de cinq ans dont les parents n’avaient pas payé la cantine municipale a été sortie du réfectoire mardi lors du déjeuner par une policière devant ses camarades qui ont cru qu’elle allait en prison, a-t-on appris jeudi auprès de son école.

Les faits se sont produits dans une petite commune du pays basque français à Ustaritz (sud-ouest). Ils ont suscité l’indignation du ministre de l’Education Vincent Peillon, qui a dénoncé un « acte de violence », et du directeur de l’école maternelle où l’enfant est scolarisée, Laurent Aguergaray, qui a parlé de « procédé irresponsable ».

« Je dis à tous les Français et à tous les élus d’éviter de faire ce genre de choses, qui sont absolument scandaleuses. Il peut y avoir des difficultés avec les parents, jamais on ne doit s’attaquer aux enfants », a dit le ministre.

« On ne prend pas les enfants en otages de cette manière », a renchéri le directeur en précisant que la fillette prénommée Léa et ses camarades avaient été traumatisés: « Quand Léa est revenue (mardi) dans l’après-midi ils étaient étonnés. Ils pensaient qu’elle était en prison. La maîtresse a discuté avec toute la classe pour tenter de dédramatiser », a-t-il dit.

Le maire de la commune qui gère la cantine, Dominique Lesbats, a dit regretter « le déroulement des événements » mais a précisé que la facture n’avait pas été payée depuis « plus d’un an » et que les parents ne s’étaient jamais présentés aux convocations pour tenter de trouver une solution.

Partner Content