L’Europe devient une plaque tournante du trafic de cocaïne

Le Vif

L‘Europe devient une plaque tournante du trafic de cocaïne, d’après les analystes de l’agence policière européenne Europol. Davantage de drogue est expédiée vers l’Europe depuis l’Amérique du Sud, avant d’être transportée ailleurs. Les ports belges, néerlandais et espagnols sont en première ligne.

Des records de quantités de drogue sont saisies actuellement, ce qui constitue un indicateur de croissance du trafic. Au moins 240 tonnes de cocaïne ont été saisies l’an dernier, pour 214 en 2020.

   Des ports de moindre envergure, comme celui d’Hambourg, sont de plus en plus utilisés par les organisations criminelles. Un record de 19,1 tonnes y ont été saisies en 2021.

   « Nous estimons que 2.000 tonnes de cocaïne sont produites chaque année rien qu’en Colombie », a déclaré le porte-parole d’Europol Jan Op Gen Oorth à l’agence DPA. « Plus de 60% sont expédiés en Europe. »

   Cependant, seule une fraction de cette drogue est consommée sur le territoire européen. La majorité est transportée depuis l’Union européenne vers l’Europe de l’Est, l’Asie et l’Australie, selon les derniers rapports de l’autorité policière et de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies.

   Les contrôles ont certes augmenté dernièrement, mais ils sont insuffisants au vu des immenses quantités livrées, selon Jan Op Gen Oorth. De petites saisies parmi des caisses de bananes ou d’ananas sont facilement absorbées par les cartels. « Ils se disent: tant pis. »

   La compétition accrue qui règne dans le milieu de la drogue mène aussi à davantage de violence. En témoigne le méga-procès du mafieux Ridouan Taghi à Amsterdam, autour duquel gravite un gang criminel international réputé pour sa violence extrême. Le meurtre du reporter Peter R. de Vries dans la ville néerlandaise l’an dernier est attribué à cette organisation.

   Dans la foulée de la saisie à Hambourg, 18 tonnes supplémentaires ont été découvertes aux Pays-Bas et en Belgique. L’organisation criminelle derrière ces livraisons a pu être démantelée en avril, selon la police fédérale allemande. Des raids policiers en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas ont mené à l’arrestation de 20 suspects.

   Mais les enquêteurs européens ne se font pas d’illusions: la plupart des livraisons depuis l’Amérique du Sud passent à travers les mailles du filet.

   Il est difficile de déterminer si la saisie de quantités record en 2021 a eu un quelconque effet sur les ventes. Les prix, en tous cas, ne semblent pas avoir baissé.

Partner Content