Pour prévenir les accidents cérébraux : ne pas "faire des têtes" ! © GETTYIMAGES

Le football pour enfants, c’est avec le pied

Le Vif

La Ligue écossaise de football veut interdire aux moins de 12 ans l’exercice qui consiste à « faire des têtes », cela afin de prévenir les accidents cérébraux.

Selon l’université de Glasgow, d’ex-footballeurs ayant pratiqué le jeu de tête auraient 3,5 fois plus de risques que la moyenne des joueurs de mourir d’une maladie neuro- dégénérative. Selon la ministre des Sports, Valérie Glatigny (MR), SportsS2, centre médical d’excellence du CHU de l’ULiège, reconnu par la Fifa, estime que des chocs répétés sur la tête des enfants pourraient, en effet, altérer leur cerveau et mener à ce genre de maladie.

Mais le jeu de tête serait une caractéristique ancestrale du football britannique. La Belgique a développé le jeu de passes au sol.  » La consigne est claire : tout entraînement spécifique du jeu de tête est à bannir.  »

M. La.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content