France, Vallon Pont d Arc, 2022-06-17. © AFP

Vacances: ce que vous devez savoir si vous vous rendez en France

Stagiaire Le Vif

Les Belges sont de retour sur l’autoroute des vacances. Le Covid aussi. En ce début d’été, les contaminations aux variants Omicron BA.4 et BA.5 se multiplient en Europe. En France, le pass sanitaire est toujours obligatoire.

La France reste l’un des rares pays de l’Union européenne à maintenir une entrée sur leur territoire sur la présentation d’un pass sanitaire. Un schéma vaccinal complet (avec dose booster pour les 18 ans et plus), un certificat de rétablissement ou un test PCR négatif datant de moins de 72 heures (24 heures pour les tests antigéniques) est demandé lors des contrôles aux frontières.

Le pass sanitaire n’est plus requis pour rentrer dans les établissements comme les restaurants et les hôtels depuis le 14 mars, à l’exception des institutions de soins, qui exigent aussi le port du masque. Si cette protection n’est plus obligatoire depuis le 16 mai, la SNCF et la ministre française de la Santé, Brigitte Bourguignon, ont recommandé le port du masque dans les transports. La ministre a également annoncé que la Première ministre française, Élisabeth Borne, avait demandé mardi aux préfets et autorités sanitaires d’encourager le port du masque « dans les lieux de promiscuité » et « espaces clos », en particulier « les transports en commun » .

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vacances en France, un must pour les Belges

Selon le baromètre des vacances d’été 2022 d’Europ Assistance. La France reste la destination la plus prisée par les Belges (30%). Nos voisins n’échappent pas au rebond de l’épidémie. Les cas de Covid-19 sont en hausse avec 71 740 nouvelles contaminations en moyenne chaque jour. Les hospitalisations repartent aussi à la hausse dans l’Hexagone avec 16.108 personnes hospitalisées vendredi. Si les taux d’hospitalisations ne sont pas alarmants, les variants BA.5 (41% des dépistages) et BA.4 (6%) ont des symptômes d’une durée «plus longue», précise Santé publique France.

Ecrit par Emily Degrande

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content